Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 21:34



El watan 14 juin 09

 

Commune de Makouda

Les villageois descendent dans la rue

Les citoyens de Tazrart ont procédé, hier, à la fermeture de l’APC et du siège de la daïra. Les revendications des protestataires sont légitimes, précise le président de l’APC.



L’accumulation des mauvaises conditions de vie dans les localités de la Kabylie profonde suscite continuellement l’ire des villageois qui ne trouvent, trop souvent, comme ultime recours, que d’investir la rue pour se faire entendre. D’ailleurs, c’est le cas des citoyens du village Tazrart, dans la commune de Makouda, wilaya de Tizi Ouzou, qui ont décidé, hier, d’un commun accord, d’entreprendre une action du terrain. Les protestataires ont, ainsi, procédé à la fermeture de la mairie et le siège de la daïra, afin, disent-ils, d’interpeller les responsables locaux sur la situation où se morfond leur village. Ils revendiquent, entre autres, le revêtement des pistes desservant le village, l’extension du réseau d’assainissement, la construction des abribus et l’éclairage public. Les citoyens de Tazrart, un village d’environ 2000 habitants, se sont rassemblés, dès 8 h, à la placette du chef-lieu de daïra, brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire les principales doléances du comité du village.

Ils comptent poursuivre leur mouvement jusqu’à la satisfaction de leurs revendications. « Nous n’allons pas lâcher prise jusqu’à ce que les responsables prennent des décisions allant dans le sens de faire bénéficier notre village des plans de développement alloués à la commune », clament un groupe de citoyens qui affichent leur détermination à durcir encore le ton si leurs doléances ne sont pas prises en charge. D’ailleurs, d’ores et déjà, les protestataires menacent de bloquer la voie publique si les pouvoirs publics continuent à faire la sourde oreille à leurs revendications. Du côté de l’APC, le maire, M. Makoudi, estime que les doléances des habitants de Tazrart sont légitimes mais, selon lui, la collectivité ne peut aucunement satisfaire la demande des 32 villages de la commune étant donné que, ajoute-t-il, le montant des PCD, plan communal de développement, dont a bénéficié la commune de Makouda, est de l’ordre de 2,5 milliards de centimes.

« Avec cette cagnotte, l’APC ne peut pas développer tous les villages de la commune qui accuse un retard énorme. Donc, la solution, c’est de donner la priorité au plus urgent. Effectivement, Tazrart souffre de l’absence des actions de développement comme, d’ailleurs, tous les autres villages de la commune. Mais,pour cela, nous avons recensé tous les problèmes de la région. Nous avons écrit aux directions concernées dans le but d’arracher des subventions pour la réalisation des projets à travers tout le territoire de la municipalité. Nous aurions aimé réaliser tout, mais en raison des maigres budgets alloués à l’APC, la région demeure toujours pauvre », ajoute M. Makoudi.



Par Hafid Azzouzi

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Kabylie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens