Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 20:32

 

El watan

Azrou Magoura, réalisateur libyen : « Les Amazighs ont grandement contribué à l’effondrement du régime de Kadhafi»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 22.10.12 | 14h45

Azrou Magoura, un jeune de 18 ans, originaire d'Adrar Nafoussa, a réalisé le documentaire "Toumast N'Tinéry" ((La mère du Sahara). Ce court métrage montre des images qui relatent la rude situation des habitants de Tiniri (des touaregs), une région berbérophone située à 1000 km au sud de Tripoli.

Il a été projeté lors la sixième édition du festival international du film amazigh (FIFA) qu'a organisé du 26 au 30 septembre dernier, l'association Issni N'Ourgh d’Agadir, au Maroc. Dans cet entretien, Azrou Magoura parle de son documentaire comme il évoque également l’apport des Amazighs dans la révolution contre le régime de Kadhafi.

Comment avez-vous eu l’idée de réaliser un documentaire sur les Berbères de Libye ?

L’idée est venue d’elle-même. C'est-à-dire, après la révolution libyenne, nous avons décidé de partir dans cette région du sud du pays pour voir comment nos frères amazighs y vivent. Avant la révolution, ils ont été vraiment oubliés des responsables au temps du régime de Kadhafi qui les a carrément marginalisés comme presque la totalité des autres amazigh de Libye. Donc, faire ce documentaire est un devoir car, il est nécessaire de lever le voile sur certaines conditions intenables dans les quelles vivent ces habitants condensés dans un quartier où le minimum pour une vie n’existe pas. La situation de ces berbère interpelle plus d’un car, il s’agit des citoyens laissés pour compte dans un désert au grée de multiples aléas de la nature. C’est pour cela que nous avons pensé à réaliser à ce film afin de porter à l’opinion nationale et internationale la misère de cette population. Je tiens à dire que même après la révolution qui a abouti à la chute du régime de l’ancien dictateur Kaddafi, le quotidien de ces malheureux citoyens n’a pas changé d’un iota. Ils sont toujours dans une situation difficile. D’autres quartiers des Berbères de Libye subissent le même sort

 

Quel est votre sentiment après la projection de votre film durant la sixième édition du festival international du film amazigh d’Agadir ?

 

Je suis vraiment heureux de voir le documentaire « "Toumast N'Tinéry », invité d’honneur, projeté au festival international du film amazigh Issni N’Ourgh, d’Agadir. Je suis aussi très content de voir le grand public qui a suivi ce court métrage aussi bien dans la ville d’Agadir qu’à Tiznit où il a vraiment été bien apprécié par l’assistance. Cela m’encourage énormément pour aller toujours de l’avant et essayer de porter davantage, à l’avenir, la voix des Berbères de Libye à travers l’image. C’est important de participer à ce genre de manifestations qui regroupent des Amazighs de plusieurs pays. Je tiens également à rendre un vibrant hommage aux organisateurs de ce festival à leur tête le directeur Rachid Bouksim qui ne ménage, à chaque fois, aucun effort afin de travailler dans le sens de promouvoir le cinéma amazigh et de les faire sortir au-delà des frontières. Ma présence à Agadir m’a permis également de rencontrer des personnes qui activent pour la promotion du 7e art dans les pays de l’Afrique du Nord, à l’image de Si El Hachemi Assad, commissaire du festival du film amazigh en Algérie.

 

Avez-vous d’autres productions cinématographiques en projet ?

 

Oui, après la réalisation de « "Toumast N'Tinéry », nous allons faire d’autres documentaires et même des films de fiction, surtout sur la participation des Berbères à la révolution en Libye. Il faut bien préciser que des amazigh de Djebel Nefoussa, de Tiniri et d’autres localités, ont grandement participé dans la lutte contre Kadhafi. D’ailleurs, l’engagement des Berbères a représenté une contribution décisive à l’effondrement du régime de l’ancien dictateur. Ils ont joué un rôle important dans la révolution.

 

 

Hafid Azzouzi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens