Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 21:17




Fadéla Amara, hier, chez Michel Drucker
''Les chansons d’Idir m’ont inculqué la culture kabyle''

Quel bel hommage que celui rendu hier par le célèbre animateur français Michel Drucker, dans son émission hebdomadaire " Vivement dimanche ", à Fadéla Amara, d’origine kabyle secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville auprès du ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille,de la Solidarité et de la Ville. Ainsi, le plateau de l’émission a vu défiler plusieurs personnalités à l’instar de Idir, Fellag,Rachid Arhab,Gérard Darmond,ainsi que des témoignages de marque de la part de Simone Veil, ex-ministre, et le chanteur Jean-Jaques Goldman. La famille de Fadéla était aussi présente sur le plateau de Drucker où l’émotion était à son comble. Ainsi,l’animateur a retracé le parcours de la ministre,depuis son enfance à Clermont Ferrand,son cursus avec à la clé une distinction de Docteur honoris causa de l’Université libre de Bruxelles et de Manchester ainsi que son combat pour la liberté et le respect des droits de la femme avec son association " Ni putes ni soumises".  Son père, âgé de 87 ans, très timide et absent durant l’émission, fera un témoignage bouleversant dans un extrait où il rendait visite à sa fille dans son bureau. Avec un français oscillant, il relatera les difficultés rencontrées lors de son arrivée en France  : " Quand je suis arrivé en France, j’ai travaillé comme ouvrier et je n’avais même pas un toit pour me loger,j’ai vécu la misère et j’ai travaillé dur pour nourrir ma famille "et d’ajouter " regardez où est arrivée la fille du pauvre " en référence au célèbre ouvrage de l’écrivain Mouloud Feraoun. "  C’est celle qui m’a donné plus de fil à retordre, et je suis fier d’elle ", avant de poursuivre son récit en kabyle.  Fadéla Amara parla d’immigration, la misère et les difficultés que rencontrent les immigrés ainsi que son combat au sein des cités.

La ministre habite toujours dans son appartement qui se situe dans un HLM et refuse de loger au ministère : " Je me sens bien entourée de mes voisins, mais ne vous inquiétez pas, l’ascenseur marche bien depuis que je suis ministre ", lança-t-elle à l’adresse de Drucker.

Evoquant ses origines, Fadéla dira : " Je suis fière d’être Kabyle, mes origines j’y tiens beaucoup ", avant que Drucker ne fasse un coucou à tous les Kabyles qui regardaient l’émission.

Ensuite, Idir arrive sur le plateau accompagné de sa fille Thanina, une charmante lycéenne de 18 ans. Ils chantèrent tous les deux une sublime et émouvante chanson qui porte sur l’éducation inculquée à la fille musulmane avec les lois des interdictions et des tabous.Sa fille au piano, Idir avec sa voix magique toucha la ministre qui n’a pu retenir ses larmes, sa mère est bouleversée. A propos d’Idir, Fadéla Amara dira : " Idir a bercé mon enfance, j’ai grandi avec ses chansons et mes parents lui vouent respect et admiration, ma mère le chantait souvent, il m’a inculqué les valeurs et la culture kabyle. " Idir et Fadéla Amara s’échangèrent quelques mots en kabyle. Aussi un extrait d’un duo avec Jean-Jaques Goldman est proposé au chanteur qui offrait une magnifique chanson à Zidane en 2002  " Pourquoi cette pluie ". On montrait Zidane très ému.

Ensuite, c’est au tour de Fellag de se présenter sur le plateau où il parla de son spectacle " Tous les Algériens sont des mécaniciens " qui connaît un succès fou en France et dont la ministre est une fan inconditionnelle : " Fellag me fait rouler par terre de rire, c’est un exemple de réussite, je conseille vivement d’aller voir son spectacle ".

Plusieurs autres invités ont tenu à saluer la ministre, Simone Veil, Zahia Zitouni qui dirige un orchestre philharmonique d’origine kabyle ainsi que le célèbre acteur français Gérard Darmond.

Les différents témoignages prouvent à quel pointla popularité de la ministre est arrivée ainsi que le respect et l’amitié qu’on lui voue. Les membres de sa famille présents sur le plateau au grand complet, à l’exception de son père resté à Clermont Ferrand, ont tous versé des larmes d’émotion,des larmes de fierté venues du cœur de la Kabylie. Aussi, le célèbre journaliste Rachid Arhab, kabyle lui aussi, a tenu à saluer le courage et le combat de la femme avant de prononcer quelques mots en kabyle " nekki dhaghen tsmeslayagh taqbaylith", dira Rachid Arhab dans un kabyle parfait.Avant de lancer cette phrase " ici on parle français mais on pleure en kabyle,on a la Kabylie en commun ". Evoquant son combat pour la liberté de la femme dans les banlieues,Fadéla Amara dira " quand on a créé l’association “Ni putes ni soumises,mon père n’arrivait pas à le prononcer,néanmoins j’ai continué à lutter pour que cessent toutes ces pratiques d’un  autre âge et octroyer à la femme ses droits fondamentaux,c’est mon combat et je ne cesserai de le revendiquer ", avant de remercier tous ceux qui l’ont aidée, à leur tête le président de la République Nicolas Sarkozy et ses amis stars.

La deuxième partie de l’émission " Vivement dimanche prochain "sera rehaussée par la présence de chroniqueurs de talent, à l’image de l’humoriste Anne Rouhmanoff, de l’imitateur Nicolas Canteloup ainsi que Jean-Pierre Coffe.

Hacène Merbouti

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Émulation
commenter cet article

commentaires

al 17/03/2009 15:07

Azul,
Merci pour cet article. Honnêtement, F.Amara nous a honorés et je m'y attendais pas.
PS: Je vous invite à rejoindre la comunauté "Kabylie" sur over-blog et à l'enrichir de vos apports. tanmirt.

le lien est le suivant : http://www.over-blog.com/com-1045267406/Kabylie.html

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens