Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 20:41

source: el Watan Edition du 23 février 2009

D’hous (Commune de M’kira)

La petite vallée oubliée

Gâtée par la nature mais occulté par les autorités, D’hous, comme son nom l’indique, forme une petite vallée délimitant le territoire de la wilaya de Tizi Ouzou du côté sud-ouest. On imagine d’ailleurs mal les deux versants sans les habitations dont quelques-unes bordent un cours d’eau.




Le lit de ce dernier s’élargit présentant un danger réel aux riverains. Les membres du comité du village à l’image de Karim Heddar, exhortent les responsables concernés, à tous les niveaux, de s’y pencher avant qu’une catastrophe ne se produise. En outre, l’oued en question n’est pas épargné par la pollution, car les eaux usées s’y déversent. « Le réseau d’assainissement, que nous avons réalisé par nos propres moyens, est défectueux. Nous avons interpellé le P/APC pour sa réparation, mais il prétend que la commune ne dispose pas de moyens lui permettant d’y faire face. Beaucoup de nos concitoyens optent pour les fosses septiques », a affirmé notre interlocuteur en sa qualité de vice-président de l’association du village et étudiant de son état. Celui-ci souffre également du manque d’eau. Le réseau de distribution fait l’objet de réfection.

Les villageois doivent leur soulagement à leurs sources personnelles, en attendant la distribution de l’eau du barrage de Koudiat Acerdoune. « Nous avons saisi la direction générale des services hydrauliques, pour leur faire part de cette privation, sans résultat. Le manque d’eau courante caractérise le quotidien de notre la population. On verra à l’issue des travaux de réparation du réseau », a tenu à préciser M. Heddar. Ces ruraux requièrent particulièrement le revêtement en asphalte de la piste de 3,5 km qui sillonne les trois hameaux que compte D’hous. Elle relie le village à la RN68. Le lieu de croisement des deux parties de cette voie au niveau du cours d’eau, nécessite un viaduc. « Si l’on croit le P/APC, le cas de cette piste est inscrit, on attend juste la décision de son bitumage ». ajoute M. Heddar.

Le raccordement au réseau de gaz de ville est très convoité par la population surtout que l’extension de ce combustible au niveau de la commune de Tizi Ghenif a atteint un village proche du sien. Notons que le gazoduc Hassi R’Mel / Italie longe également cette locali. En matière d’infrastructures, la désolation est de mise. Les jeunes du village ont réclamé vainement une aire de jeux. « A ce sujet, aucune suite n’a été réservée à nos requêtes soumises à l’APC, à la daïra et à la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya. Notre jeunesse a du mal à trouver un lieu pour s’adonner à ses activités favorites, ni un lieu où se mettre à l’abri de la monotonie.

On est contraint de chercher cela ailleurs », disent avec beaucoup d’amertume les jeunes de cette zone rurale qui évoquent fièrement leurs 16 martyrs, morts pour l’indépendance du pays. Quant à l’autre énergie, en l’occurrence l’électricité, on a dénombré 10 foyers qui en sont dépourvus. Les délégués du village signalent l’insuffisance de l’éclairage public. « L’APC a été interpellée, elle semble dépassée ! », ont-ils déclaré.



Par Ali Saïd M. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens