Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 21:19

Liberté

 

Jeudi, 27 Décembre 2012

Il se produit pour la première fois à Tamanrasset

Akli-D enflamme la capitale de l’Ahaggar

Par : Mohamed Mouloudj

Akli-D a su être à la hauteur des attentes du public. Danse et ovations sans répit durant toute la soirée. Il fallait que le service d’ordre et les organisateurs interviennent pour remettre de l’ordre à l’avant-scène.

De toutes les soirées organisées dans le cadre de la 5e édition du Festival national de la chanson et de la musique amazighes de Tamanrasset, celle animée, avant-hier soir, par Akli-D, restera indéniablement dans les mémoires. Malgré les aléas du voyage et de la fatigue, l’artiste Akli-D a réussi superbement sa prestation.
Lui qui chantait l’Ahaggar et les Touareg dans toutes ses œuvres a eu à sentir la bienveillance targuie en cette soirée mémorable. À “tout schuss”, l’artiste s’engage dans une aventure de conquête d’un public qu’il croyait étranger à ses mœurs musicales. La réplique du public, notamment les jeunes targuis, ne s’est pas fait attendre.
Des centaines de personnes reprennent en chœur avec répartie et vivacité les titres de l’artiste. “A Tamurt” (ô pays), “Abarman” (le Barman), “Dda Amuqran” (vieux Amokrane), “Trankil” (Tranquille), “Thé à la menthe”…, et tant d’autres chansons triées du riche répertoire d’Akli-D et qui feront, le temps d’une soirée, la joie d’un public visiblement sevré de ce genre d’activité. Avant-hier soir, le public de Tamanrasset a montré sa sensibilité d’écorché vif, son envie de voyager avec des genres musicaux nouveaux.
L’accueil réservé à Akli-D et aux autres artistes venus des autres régions amazighes d’Algérie est la preuve irréfutable de la grandeur de ce peuple qui, à travers une prestation artistique, a fait montre d’une ouverture sur les autres genres musicaux, mais sans pour autant omettre le style local. Sans artifices, Akli-D a eu devant lui un public connaisseur qui a accusé réception du message de l’artiste.
Pour sa part, il a su être à la hauteur des attentes du public. Danse et ovations sans répit durant toute la soirée, il a fallu que le service d’ordre et les organisateurs interviennent pour remettre de l’ordre à l’avant-scène. Des jeunes surexcités affluent par dizaines vers la scène. Akli-D ne s’est pas montré dérangé lui qui s’est investi avec ardeur dans sa mission. Akli-D a “filé doux” avant-hier soir. Il a assuré un spectacle que seuls les grands artistes savent faire. Visiblement ému par l’accueil de ses fans de Tamanrasset, il enchaîna sans discontinuer titre sur titre. “Je constate de visu que l’Ahaggar est synonyme de grandeur, d’histoire, de bienveillance et de liberté”, a souligné l’artiste à la fin du spectacle. Pour son premier voyage saharien, Akli-D a gagné la timbale, il a décroché le cocotier... Il faut signaler aussi que le groupe Itran (les étoiles), des Aurès et Chekali, orchestre traditionnel targui ont assuré la première partie de la soirée d’avant-hier. Les prestations des deux groupes ont été mémorablement applaudies par le public.
Ils ont réussi à faire vibrer l’esplanade de la capitale de l’Ahaggar, avant de céder la place à Akli-D qui, à son tour, a mené la mission courageusement. Hier soir, c’est le groupe Iyourayen des monts Chenoua, Nouara et Akli Yahiatène qui ont assuré la soirée.
À ajouter que les concours d’avant-hier et d’hier ont vu défiler sur la scène du théâtre communal les lauréats du Concours national de la musique et de la chanson chaouies et targuies, et ce, après le passage des lauréats des festivals locaux de la chanson kabyle et mozabite. La clôture des festivités est prévue ce soir, avec Itran n’Ahaggar, (les étoiles de l’Ahaggar) (targui), Souad et Masinissa (chaoui).


M. M

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Musique amazigh
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens