Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 02:26

 

L’élite algérienne en France souhaite prendre une part active au processus de développement en Algérie : Le REAGE s’implique

Le président du Réseau des étudiants algériens diplômés  des grandes écoles de France (REAGE), M. Fateh Ouazen, a plaidé hier à Paris  pour une participation active de la diaspora algérienne à la relance de l’économie  nationale, souhaitant que le prochain Président lui fasse appel pour accompagner  le processus de développement en Algérie.         
"En tant qu’élite installée à l’étranger, en France particulièrement,  nous appelons à voter massivement à l’occasion des présidentielles, au-delà  du choix de chacun, car voter constitue le premier devoir de citoyenneté et  une marque de rattachement à l’Algérie pour tous les Algériens se trouvant à  l’étranger", a souligné à l’APS M. Ouazen.         
Le président du REAGE a souhaité que le candidat, qui sortira vainqueur le 9 avril prochain, fasse appel aux nombreuses compétences installées à l’étranger pour prendre part activement, dans différents domaines, au développement du  pays.          
"Ils sont des milliers de cadres parmi eux de grands chercheurs, de médecins, chefs d’entreprises (...), à attendre des signaux forts de nos pouvoirs  publics pour leur permettre de faire partie de ceux qui tirent la locomotive du développement", a-t-il expliqué.          
"Nous nous inscrivons dans une logique ambitieuse et nous demandons à prendre notre part de responsabilité pour répondre aux besoins qui s’expriment  en Algérie et sommes prêts à travailler de manière sereine, productive et opérationnelle  avec l’élite de l’intérieur", a encore noté M. Ouazen.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'exemple du Vietnam

Le Vietnam a atteint un taux de croissance économique est de 8% par an au cours des dix dernières années grâce , entre autres, à la contribution de ses 3 millions d'expatriés (les « Viet kieu », ).  De quoi faire réfléchir quand on sait que  plus de 7 millions d'Algériens sont expatriés !


La diaspora et le développement économique du Vietnam

Par Vo Viet-Anh

Les Vietnamiens d’Outre-mer ou « Viet kieu », ces anciens exilés et boat people de l’après-guerre ainsi que leurs descendants, sont environ 3 millions dans le monde, répartis sur tous les continents du globe. Au Canada, ils sont plus de 150 000, et plus de 40 000 à Montréal selon le site d’information montréalaisVietnamville.

Les Vietnamiens hors du Vietnam rreprésententune manne de capitaux incroyables pour le développement économique de la « mère patrie » [1]. De 1991 à 2005, les expatriés ont renvoyé plus de 15 milliards de dollars dans leur pays d’origine. C’est l’équivalent de plus de 60% des investissements directs à l’étranger. Toutefois, cet argent est principalement destiné à l’utilisation personnelle des familles des exilés encore restées au Vietnam et ne sont pas de réels investissements directs dans l’économie du pays.

 

Pour pallier à ce problème, le gouvernement communiste offre de plus en plus de programmes encourageant les expatriés à revenir dans leur pays pour y investir leur argent et développer l’économie locale. En 2003, le Ministère des Affaires Éétrangèresdu Vietnam créa le Fund for Assisting and Mobilizing Overseas Vietnamese Communities (FAMOVC) dans le but de promouvoir la coopération et l’entraide entre les entreprises locales et les investisseurs d’Outre-mer. Les résultats sont satisfaisants (en 2004 les « Viet kieu » ont iinvestidans plus de 1300 projets [2]), mais le Ministère compte bien continuer dans ses efforts [3].
Le pouvoir en place fait aussi appel à la fibre nationaliste des expatriés. En 2004, le Politburo du Comité Central du Parti Communiste du Vietnam adopte une résolution affirmant que les Vietnamiens d’Outre-mer sont une partie intégrante de la nation vietnamienne et qu’ils ont un rôle très important pour le développement du pays [4].

Depuis la levée de l’embargo économique des États-Unis en échange du retrait des troupes vietnamiennes du Cambodge, le pays s’est de plus en plus ouvert sur le monde, établissant des liens économiques et diplomatiques avec ses anciens ennemis, culminant avec la visite du président Clinton en 1995. Cette atmosphère d’ouverture crée un climat favorable pour le retour d’une partie des expatriés. D’ailleurs, depuis 2007, le gouvernement offre des exemptions de visa pour certains Vietnamiens vivant dans d’autres pays, notamment le Japon et l’AAustralie,mais aussi la France, pour faciliter le voyage entre les pays. Cette mesure vise principalement des universitaires et investisseurs potentiels qui peuvent contribuer au développement du Vietnam avec leur expérience entrepreneuriale et leur capacité à transmettre leurs connaissances [5].....

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Économie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens