Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 21:13

Al Khabar 01/02/09

 
 

Deux morts et 30 blessés au deuxième jour des affrontements

 

La ville de Berriane, wilaya de Ghardaïa, se trouve dans une situation préoccupante, ainsi au second jours des affrontements deux personnes sont mortes et 30 autres ont été blessées, dont 5 éléments de la police et de la gendarmerie nationale, sans compter la destruction de nombreuses habitations et locaux commerciaux.

Même si les services de sécurité avaient collecté, depuis plusieurs mois, des armes à feu qui étaient en possession des citoyens, le deuxième jour des affrontements a été marqué par deux événements de tir d’arme à feu tuant une personne et en blessant deux autres grièvement.
Le wali de Ghardaïa a été obligé, sous la menace de dégradation de la situation, d’annoncer le couvre feu et ce, du vendredi soir au samedi matin, après l’échec des services de sécurité à réouvrir la Rn1, qui a été fermée par les manifestants plus de six heures en moins de vingt quatre heures.
Les affrontements durant le deuxième jour ont fait un mort, selon une source de la sûreté de la wilaya de Ghardaïa. Nous apprenons d’une source du Front des Forces Socialistes, FFS, que dans la soirée du vendredi, un jeune, ne dépassant pas les 16 ans, a trouvé la mort suite à son agression dans son domicile, situé dans la cité Baba Saad, avant d’être jeté de la terrasse de la maison.
Les commerçants de la ville ont fait une grève, hier, répondant à l’appel des notables locaux  lancé avant-hier. Un communiqué au nom d’un groupe de notables a condamné la situation actuelle et ils ont réclamé une commission nationale d’enquête pour chercher après les raisons de cette situation, depuis le déclenchement des échauffourées le 19 Mars 2008, poursuivre les tueurs et juger le chef de daïra, accusé par le communiqué de «partialité».





-------------------------------
TSA 30/01/09

Les affrontements de Berriane ont fait sept blessés : le RCD redoute le « pire »

Par  rafik tadjer , le  30/01/2009  |  

Les émeutes qui ont éclaté aujourd'hui entre les deux communautés Mozabite et Chambi à Berriane dans la wilaya de Ghardaïa ont fait sept blessés, selon un bilan officiel fourni par l'agence APS. Les forces de l'ordre sont intervenues immédiatement et d'importants renforts des services de sécurité ont été dépêchés vers cette localité, selon la même source.

Dans un communiqué, la section de Berriane du RCD dénonce les « mesures approximatives » prises par les autorités après les émeutes sanglantes du 19 et 20 mars 2008. « Depuis la rentrée scolaire il ne se passe pas un jour où des élèves des deux lycées du quartier Madagh sont la cible de jets de pierres les mesures approximatives prisent par les responsables n'ont fait qu'aggravé la situation qui devient de plus en plus tendu, mais aussi le café Mazigo situé au grand rondpoint de la route nationale n°1 qui est ciblé souvent par des jets de pierres. La situation s'est beaucoup aggravée, notamment ces deux dernières semaines, où plusieurs citoyens ont été tabassés sans qu'il n y ait aucune suite ou arrestation des auteurs qui sont souvent identifiés par les victimes ! », souligne le Parti de Saïd.

«En ce moment et après 4heures de l'éclatement des émeutes les affrontements continuent et la situation laisse à craindre le pire à la tombé de la nuit. », conclut le communiqué publié vendredi en début de soirée.

---------------------------------------

Algérie : nouvelles émeutes à Berriane entre Mozabite et Chambi

Par  sonia lyes , le  30/01/2009  |  

Des émeutes entre les deux communautés Mozabite et Chambi ont éclaté aujourd'hui juste après la Prière du vendredi dans la daïra de Berriane à quelques kilomètres au nord de Ghardaïa, a appris TSA de sources locales. Selon des témoins, deux maisons appartenant à des mozabites et situées dans le quartier Baba Saad, non loin du commissariat de la ville, ont été brulées.

On ignore si ces affrontements ont fait des victimes. Les services de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les clans rivaux. En mars dernier, les violences aveient fait plusieurs victimes. « En réalité, les provocations n'ont jamais cessé depuis la rentrée scolaire. Des lycéens mozabites sont régulièrement agressés », indique un témoin à TSA.
Repost 0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 11:06
Repost 0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 09:25


<object classid="clsid:d27cdb6e-ae6d-11cf-96b8-444553540000" codebase="http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="481" height="361" id="Main" align="middle"><param name="allowScriptAccess" value="always" /><param name="movie" value="http://mitworld.mit.edu/flash/player/Main.swf?host=cp58255.edgefcs.net&flv=mitw-00908-meche-thermo-pt7-frontiers-04oct2007&preview=http://mitworld.mit.edu//uploads/mitwstill-00908-meche-thermo-pt7-frontiers-04oct2007.jpg" /><param name="quality" value="high" /><param name="bgcolor" value="#000000" /><embed src="http://mitworld.mit.edu/flash/player/Main.swf?host=cp58255.edgefcs.net&flv=mitw-00908-meche-thermo-pt7-frontiers-04oct2007&preview=http://mitworld.mit.edu//uploads/mitwstill-00908-meche-thermo-pt7-frontiers-04oct2007.jpg" quality="high" bgcolor="#000000" width="481" height="361" name="Main" align="middle" allowScriptAccess="always" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" /></object>
Repost 0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 01:14

Tasmunt

a ṭawes a tasaḥlit
a tagṭiṭ yellis n lbaz

amek ar as geγ i tarwiḥt
yezgan fellam tettεawaz

m'ur telliḍ tekfa ddunit
tayri-m deg ul i teqqaz


a tasmunt a tasaḥlit
isem-im di tbabuṛt ifaz

ata wul yetteḥṛiṛit
yeṛγa as tiniḍ s lgaz

yal m ar ad teγli tmeddit
yessfruy am umedyaz

Repost 0
Published by iflisen - dans Poésie
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 22:47
TSA 30/01/09

Les affrontements de Berriane ont fait sept blessés : le RCD redoute le « pire »

Par  rafik tadjer , le  30/01/2009  |  

Les émeutes qui ont éclaté aujourd'hui entre les deux communautés Mozabite et Chambi à Berriane dans la wilaya de Ghardaïa ont fait sept blessés, selon un bilan officiel fourni par l'agence APS. Les forces de l'ordre sont intervenues immédiatement et d'importants renforts des services de sécurité ont été dépêchés vers cette localité, selon la même source.

Dans un communiqué, la section de Berriane du RCD dénonce les « mesures approximatives » prises par les autorités après les émeutes sanglantes du 19 et 20 mars 2008. « Depuis la rentrée scolaire il ne se passe pas un jour où des élèves des deux lycées du quartier Madagh sont la cible de jets de pierres les mesures approximatives prisent par les responsables n'ont fait qu'aggravé la situation qui devient de plus en plus tendu, mais aussi le café Mazigo situé au grand rondpoint de la route nationale n°1 qui est ciblé souvent par des jets de pierres. La situation s'est beaucoup aggravée, notamment ces deux dernières semaines, où plusieurs citoyens ont été tabassés sans qu'il n y ait aucune suite ou arrestation des auteurs qui sont souvent identifiés par les victimes ! », souligne le Parti de Saïd.

«En ce moment et après 4heures de l'éclatement des émeutes les affrontements continuent et la situation laisse à craindre le pire à la tombé de la nuit. », conclut le communiqué publié vendredi en début de soirée.

---------------------------------------

Algérie : nouvelles émeutes à Berriane entre Mozabite et Chambi

Par  sonia lyes , le  30/01/2009  |  

Des émeutes entre les deux communautés Mozabite et Chambi ont éclaté aujourd'hui juste après la Prière du vendredi dans la daïra de Berriane à quelques kilomètres au nord de Ghardaïa, a appris TSA de sources locales. Selon des témoins, deux maisons appartenant à des mozabites et situées dans le quartier Baba Saad, non loin du commissariat de la ville, ont été brulées.

On ignore si ces affrontements ont fait des victimes. Les services de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les clans rivaux. En mars dernier, les violences aveient fait plusieurs victimes. « En réalité, les provocations n'ont jamais cessé depuis la rentrée scolaire. Des lycéens mozabites sont régulièrement agressés », indique un témoin à TSA.
Repost 0
Published by iflisen - dans actualités
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 22:38
Source: Le Courrier d'Algérie 31/01/09
DARGUINA
  À quand le démarrage des travaux de la nouvelle ville ?
Les services techniques de l'APC de Darguina ont sollicité un bureau d'études pour l'élaboration d'un plan d'occupation, dans la perspective de la réalisation d'une nouvelle ville. Le projet en question devrait être érigé sur un terrain relevant du patrimoine forestier d'une superficie de 30 ha . Selon un membre de l'APC de Darguina, l'initiative de la mise en ébauche de ce projet, est imposée par le manque de terrains constructibles au niveau du chef-lieu, écueil qui a d'ailleurs provoqué le gel de la réalisation de nombreux projets qui sont restés en suspens depuis des années, tels le lycée, un CEM et des logements sociaux.Toutefois, le projet dépend des services des forêts, à qui appartient la décision de céder le terrain au profit de l'APC. « L'espoir de la mise à la disposition de la population d'une infrastructure de base répondant à leurs attentes actuelles reste tributaire de ce projet », nous déclare notre source, qui en appelle à l'autorité, avant d'ajouter : « Notre ambition est de créer une nouvelle ville dont les premiers jalons sont déjà lancés à Agni Ali et cela pour pouvoir lancer une zone d'activité ; des démarches sont entreprises pour la distraction d'un terrain forestier ; cette zone d'activité est la seule option pour créer l'activité économique au niveau de notre commune »
 H. Z 
Repost 0
Published by iflisen - dans Bgayet-Jijel-Setif
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 19:35

Tamridjet est une commune de Kabylie en Algérie, située dans la wilaya de Béjaïa.Elle est issue du dernier découpage administratif de 1984.

Elle est l'une des trois communes de la Daira de Souk El Tenine, wilaya de Bejaïa. Sa superficie est de 53,27 km2. Elle est distante de 15 kms du chef lieu de Daira et de 50 kms de la wilaya. Elle est située à l'extrême est de la Wilaya de Bejaïa.


El watan 31/01/09

Commune de Tamridjet

Des projets et des obstacles

La commune de Tamridjet a bénéficié de projets relatifs à l’aménagement urbain, l’AEP et aux réseaux d’assainissement mais leur avancement bute sur l’obstacle foncier et les oppositions de citoyens. « La plupart de nos projets sont lancés un peu partout dans les villages et cités de la commune.



Le seul problème est l’opposition des citoyens », lance le P/APC M. Adjebli. Un projet de renforcement du réseau d’AEP, pour un budget de 180 millions de dinars, est lancé pour le village Laâlam. L’entreprise, selon notre interlocuteur, a été retenue et le captage réalisé à 3 km de ladite localité sur une côte de 420 mètres d’altitude. Mais les travaux de canalisation ont été arrêtés sur 1 km par des citoyens, le 15 décembre 2008. « Des citoyens ont jeté les canalisations et m’ont ordonné d’arrêter les travaux » nous a déclaré l’entrepreneur. Ces villageois, selon le P/APC, refusent le passage de la canalisation par leurs propriétés. « Dans une réunion tenue récemment, ces citoyens ont demandé une fontaine à proximité de leurs habitations.

Nous avons accepté de leur en installer une et nous allons même recruter un chômeur dans le cadre du filet social pour prendre en charge son fonctionnement » nous dit le P/APC qui ajoute que ceux-ci sont revenus à la charge avec d’autres propositions. « Ils ont aussi demandé de bénéficier de l’alimentation en eau potable jour et nuit. Alors que nous avons programmé de remplir les châteaux dans la nuit et libérer l’eau toute la matinée pour la population, particulièrement pour les agriculteurs car ce village est à vocation agricole », explique notre interlocuteur. Les travaux de réalisation d’une aire de jeu dans cette localité sont aussi arrêtés pour cause du terrain non régularisé. Le projet de raccordement au réseau d’assainissement, pour 500 millions de dinars, au chef-lieu communal est bloqué après l’intervention de citoyens qui ont découvert un « manque de ferraillage » dans la structure de base déjà réalisée.

Selon M. Adjebli, « le projet a été lancé en 2006 et relancé en 2008, après plus de trois arrêts ». Par ailleurs d’autres projets, tels que la reconstruction d’une agence postale, de logements sociaux et d’une brigade de gendarmerie, restent en suspens pour cause de manque d’assiettes foncières. « L’APC souffre d’un manque flagrant d’assiettes foncières. La plupart des terrains sont accidentés ou forestiers. Il nous est quasiment impossible de lancer nos projets tant espérés » nous dit le P/APC.



Par Outemzabt Mounir
------------------------------------------------------------------

Tamridjet (Béjaïa) , 28 mars 2006

Mécontentement au village Akache

Les habitants de Akache, dans la commune de Tamridjet, un village également touché par le séisme de Laâlam, ont fermé, hier matin, le siège de l’APC pour faire valoir leur statut de sinistrés et réclamer une prise en charge qu’ils jugent absente.

 

La protestation survient pour alimenter encore une fois la problématique de la distribution des tentes aux sinistrés. Selon les protestataires, aucune tente n’a été acheminée vers ce village dont les habitations menacent ruine, à leurs yeux. L’origine des dégâts remonte, en fait, à un glissement de terrain survenu, selon le président de l’APC, il y a une dizaine d’années, mais dont la détérioration se serait accentuée à la faveur du dernier tremblement. Comme dans le reste des villages où les dernières répliques ont été ressenties, les villageois ont préféré, la veille encore, dormir loin de leur maison. « On nous a expliqué que près de 300 tentes ont été distribuées pour les habitants de Laâlam où a eu lieu le gros des dégâts et que le reste a été retourné à la wilaya », a témoigné un représentant des villageois qui s’étaient engagés à faire durer la fermeture de l’APC avant de revenir à de meilleurs sentiments. Une décision prise à la faveur du déplacement dans la journée même d’une commission de wilaya dont le travail d’inspection a permis de classer au rouge au moins quatre maisons. En attendant la venue de la toute fraîche commission de suivi installée par l’APW, la commune de Tamridjet entamera aujourd’hui la procédure administrative devant aboutir à l’opération de reconstruction dans le cadre de l’habitat rural.



Par K. Mejdoub



Repost 0
Published by iflisen - dans Bgayet-Jijel-Setif
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 19:30

DDK 31/01/09

Tizi Ouzou Université Mouloud-Mammeri
Cent cinquante futurs enseignants de tamazight

De nombreux étudiants, choisissent, ces dernières années, de préparer leur licence en tamazight.

Des sections entières sont mises en place au sein du département de langue et culture amazighes  de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou.

 

Ainsi, pour l’année prochaine, quel que soit le nombre de postes budgétaires qui sera accordé pour cette langue dans les établissements scolaires du primaire au secondaire en passant par le moyen, il n’y aura pas de manque de candidats. Au jour d’aujourd’hui, une section de cent cinquante étudiants en fin de cycle sont sur les traces de leurs aînés qui, depuis 1995, mènent ce combat contre vents et marées dans le seul but de prendre en main cet enseignement. Pour ce deuxième trimestre, ces futurs enseignants sont affectés dans les établissements pour assister aux cours afin d’assimiler la pédagogie et la manière d’enseigner. “C’est une très bonne initiative. Cela nous permet d’avoir un contact avec les élèves.

Car ce n’est pas la théorie qui est essentielle, mais beaucoup plus la pratique”, nous a déclaré une étudiante en stage de trois mois dans un collège de la wilaya. Et une autre d’ajouter : “Déjà, nous avons appris beaucoup de choses. En plus des cours auxquels nous assistons, nous faisons des débats avec le professeur d’application.

Il nous explique toutes les méthodes. Nous avons trouvé très intéressant de suivre cette pédagogie par projets.

C’est une autre manière de vivre la situation d’apprentissage qui n’est pas la même que celle traditionnelle.”

Pour le professeur d’application, les stagiaires s’intéressent bien aux cours tout en participant aux débats.

“On se demande pourquoi des concours sont organisés pour recruter ces enseignants pourtant titulaires de licences. Il faut placer tous ces jeunes afin de combler le vide qui manque dans la généralisation de tamazight”, dira un autre enseignant. Notre interlocuteur n’a pas tort de raisonner de la sorte, car il faut dire qu’en dix ans d’expérience, la couverture de l’enseignement de cette deuxième langue nationale est en deçà des espérances des uns et des autres quand on sait que des centaines d’écoles du primaire au secondaire ne voient pas encore arriver cet enseignement.

Amar Ouramdane

Repost 0
Published by iflisen - dans Tamazight tatrart
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 19:25

source; Khabar 31 janv 2009

Atteinte au tombeau de Massinissa à Constantine




 

El Khabar a appris de sources fiables qu’un groupe d’experts étrangers a établi une étude pour le compte du Ministère de la Culture, dont une copie a été envoyée aux services de la wilaya de Constantine. Cette étude a été effectuée sur le tombeau de Massinissa à El Khroub à Constantine.

Il a été affirmé, dans cette étude, que le site en question a été exposé à une déformation « Historique » et que les modifications apportées par les services de la wilaya, notamment, l’installation du réseau électrique ou le barbelé qui entoure la tombe, s’inscrivent dans le cadre du devoir de la protection de ce site de toutes atteintes.
Les mêmes sources ont ajouté que ce rapport affirme la nécessité de supprimer le réservoir d’eau qui a été réalisé à 300 mètres du tombeau, un périmètre où toute construction est illicite.
Il a été mentionné dans ce rapport que les édifices réalisés autour de cette tombe ainsi que les travaux d’aménagement que les autorités de wilaya ont commencé à réaliser ont été stoppés après le débat qui a eu lieu entre la wilaya et le Ministère de la Culture, suite aux législations en vigueur concernant la protection des monuments Historiques, classés « patrimoine national et mondial ».

Repost 0
Published by iflisen - dans actualités
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 23:48


ci-joint une excellente célébration "YENNAYER DI PARIS", en plus à l'Hôtel de Ville.
 
 
Repost 0
Published by iflisen - dans Tamazight tatrart
commenter cet article

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens