Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 08:35

 

Cette histoire me rappelle celle de 2 religieux qui débattaient à la TV nationale, il n’y a pas si longtemps, de la ’’longueur réglementaire du bâton qui est permise pour frapper sa femme !’’. Il ne se posait même pas la question de savoir si au 21e siècle on avait encore le droit de frapper une femme, c’est pris pour acquis ! C’est là que l’on peut mesurer le degré avancé de l’aliénation de nos enfants, l’échec du système éducatif imposé par un régime définitivement vendu à l’idéologie moyen-orientale. Ceci dit, j’ai toujours dis qu’en matière d’aliénation arabo-islamiste, les plus grands dégâts et dangers sont dans les régions fraichement soumises à cette idéologie comme Sétif ou Boumerdès (qui parlaient tamazight en 1962 !). Il est universellement reconnu que les nouveaux convertis ou soumis font toujours preuve d’un excès de zèle (on les appelle les néophytes). Cet exemple en est une parfaite illustration.

 

Rapporté dans Sétif.info du 11 juillet

 

Une étudiante qui refuse de serrer la main du Wali

 

 

 

Un cas inédit, à la surprise générale, lors de la cérémonie de clôture de l’année universitaire 2010/2011 qui a eu lieu ce lundi au pôle El Bez de l’université de Sétif, une jeune étudiante qui s’est distinguée par ses résultats de fin d’année, s’est abstenue de serrer la main que lui tendait Mr Zoukh Wali de la Wilaya de Sétif et ce probablement en raison de ses convictions personnelles.

Le fait s’est produit lors de la cérémonie de la remise d’une attestation d’honneur par le Wali à l’étudiante pour son assiduité et le meilleur classement affiché au niveau de sa faculté.

Ce geste incompréhensif pour le moins en la circonstance a donné lieu à la réserve des autres responsables pour ce salut d’usage courant destiné aux autres étudiantes honorées

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens