Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 19:43

L'Expression

 

BÉJAÏA - AKFADOU
Taos Amrouche ressuscitée
29 Mars 2011

 

Un hommage a été rendu, du 23 au 27 mars à Akfadou, à la grande figure de la chanson kabyle, l’ambassadrice de la culture berbère, Taos Amrouche.

L’association Imghan Tizamourine d’Akfadou a rendu un vibrant hommage à celle qui fut longtemps oubliée, voire ignorée et parfois même occultée par les institutions littéraires et culturelles officielles de son propre pays.
Cet hommage se voulait une reconnaissance envers cette grande figure kabyle, artiste, femme de lettres et interprète de chants traditionnels kabyles, d’une part, et tous les anciens qui ont su et pu préserver le patrimoine culturel amazigh en transmettant ce trésor de génération en génération.
Après avoir honoré Mouloud Mammeri, une autre grande et emblématique figure littéraire l’année dernière, la dynamique association Imghan Tizamourine d’Akfadou, a récidivé pour la deuxième fois consécutive à travers cette rencontre culturelle durant laquelle elle a fait revivre et redécouvrir cette maîtresse des mots à la voix d’or.
Taos Amrouche, l’auteure à la plume provocatrice, la féministe déclarée avant l’heure, l’interprète hors pair des chants berbères qui a beaucoup souffert de son vivant de l’indifférence et du mépris des siens, a été au centre d’un débat riche et fructueux retraçant sa vie et son parcours durant près d’une semaine.
Originaire d’Ighil Ali (Béjaïa), Marguerite Taos Amrouche, fille de Fadhma Ath Mansour et soeur de Jean El Mouhoub Amrouche, est la première femme algérienne romancière. Elle avait également fait une carrière de chroniqueuse à la radio. Taos Amrouche est décédée en 1976 à l’âge 63 ans.
Au programme de cette louable manifestation culturelle, plusieurs activités ont été au menu. Des conférences débats, des compétitions sportives et des animations, théâtrale, artistique et musicale, ont meublé les journées assurées.
Cette rencontre a fait découvrir aussi aux visiteurs la vie et le parcours de Taos Amrouche, ainsi que les différents bijoux, robes, monnaies et autres objets traditionnels kabyles.
Par ailleurs, l’association qui a pour but de relancer et promouvoir la culture au niveau de la région, tout en continuant à préserver, à immortaliser le patrimoine culturel amazigh et à réhabiliter, par la même occasion, les figures artistiques et culturelles de la région, a réussi un bon challenge pour sa deuxième sortie dans le domaine.
En attendant d’autres louables initiatives inscrites sur son agenda, nous souhaitons bon courage et bonne continuité à la dynamique équipe de ladite association.

Boualem CHOUALI

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Kabylie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens