Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 22:54

 

TSA

Le mutisme du gouvernement et critiques du RCD
Malgré la gravité de la situation, le gouvernement continue d’observer le silence. Ni le ministre des Transports, Amar Tou, ni celui de la Communauté algérienne à l'étranger (Halim Benattalah) ne se sont déplacés dans les aéroports ou n'ont commenté la situation. Le ministre français des Transports, Thierry Mariani, semble plus préoccupé par la situation : il est attendu mercredi soir à Orly pour apporter son soutien aux passagers d’Air Algérie.

Dans un communiqué, Rafik Hassani, député RCD pour l’immigration, a déploré le silence du gouvernement algérien. « Aujourd’hui, le RCD déplore le silence réellement pesant des autorités algériennes. En tous cas, il ne s’explique pas. A tel point que les autorités françaises ont cru devoir rappeler à Air Algérie ses obligations de transporteur », a-t-il souligné. « L’Algérie a su mobiliser, en un rien de temps, les moyens de transporter au Soudan, des dizaines de milliers de jeunes pour un match de football. Mais, il est vrai, il y avait une arrière pensée politique », ajoute M. Hassani.

 

 

La Gifle (el watan)

 

Le peuple algérien est seul, orphelin de dirigeants compétents, de dirigeants qui le respectent, qui s’inquiètent de son sort et de sa dignité. Nous venons de le constater une nouvelle fois avec la grève du personnel navigant commercial d’Air Algérie. Des milliers d’Algériens sont bloqués dans les aéroports, en Algérie et à l’étranger, principalement en France. Et qui est le seul à s’en émouvoir ? C’est le ministre français des Transports, Thierry Mariani, qui a réuni en urgence «les représentants de l’ambassade d’Algérie en France, de la compagnie Air Algérie, d’Aéroports de Paris et des services de l’Etat français». Il a en outre décidé de se rendre, hier après-midi, à Orly pour s’enquérir de la situation de nos ressortissants et a insisté pour qu’Air Algérie «mette en œuvre tous les moyens alternatifs d’acheminement, que ce soit par les airs ou par d’autres modes (train, bus, bateau) à destination de l’Algérie». De son côté, Air France a décidé d’ajouter deux vols supplémentaires sur Alger.


Ainsi, ce sont les autorités françaises qui volent au secours de nos concitoyens. Que fait entre-temps le ministre algérien des Transports, Amar Tou ? On le connaît imbu de sa personne, arrogant, provocateur, incompétent, mais pas totalement insensible à ce point à la misère des Algériens. Il n’a pas jugé utile de se manifester, de faire la plus petite déclaration et encore moins de se rendre à l’aéroport pour observer de visu le cauchemar des voyageurs, alors que sa responsabilité est totalement engagée. Il savait que le PNC allait débrayer, mais il n’a rien fait pour parer à la situation, preuve qu’il n’est pas du tout à sa place.
Mais dans le règne de Bouteflika, on ne change pas une équipe qui perd. Lui-même est dans la même logique. Les problèmes des Algériens semblent être pour lui le dernier de ses soucis. Il en a donné la preuve au tout début de son premier mandat : il avait mis trois jours pour se rendre sur les lieux du drame après les inondations catastrophiques de Bab El Oued, le 10 novembre 2001. L’ambassadeur de France de l’époque s’était rendu le lendemain dans ce quartier mythique pour exprimer sa solidarité avec le peuple algérien en deuil.


Le même mépris pour les Algériens se manifeste dans presque tous les secteurs, comme par exemple celui de la santé. Les revendications légitimes des médecins résidents sont ignorées, alors que leur grève a des conséquences néfastes sur le fonctionnement de nos hôpitaux.
C’est ça l’Algérie, soumise au diktat et à l’incompétence de dirigeants préoccupés par leurs seuls intérêts. Nous risquons de tomber dans une situation de non-assistance à peuple en danger.

Tayeb Belghiche

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens