Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 22:51

 

Existe t-il un responsable du patrimoine archéologique ou paléotonlogique en Algérie ? Cela n'a donc rien d'étonnant et ce pouvoir n'est pas à son premier crime contre l'humanité et le patrimoine universel. Je me rappelle encore des années 70 lorsque des bulldozers écrasaient des vases et des statues datant de l'époque phénicienne à Cap Djinet !

 

,

LES TAILLEURS DE PIERRE L'ONT SACRIFIÉ POUR QUELQUES DINARS

La disparition absurde du dinosaure d'Azazga

Par
 L'Expression
La pierre taillée achève 230 millions d'années d'histoire La pierre taillée achève 230 millions d'années d'histoire

La pierre taillée suscite, ces derniers temps, un engouement prononcé chez les citoyens à Tizi Ouzou.

Sur la route, qui mène du village de Cheurfa vers la ville d'Azazga, existe, depuis des millions d'années, un dinosaure fossile bien incrusté dans une roche gréseuse au détour d'un virage. Le dernier témoin de la plus grande énigme de l'histoire de notre terre a été tué une seconde fois en Kabylie. C'est un citoyen du village de Cheurfa, déçu, qui a communiqué cette triste nouvelle à notre rédaction. Ayant régné sur la terre pendant 230 millions d'années, les dinosaures disparaissent totalement, il y a 65 millions d'années une extinction des plus énigmatiques de l'histoire de la planète Terre. Ils ont vécu aussi en Algérie où subsistent encore quelques rares niches archéologiques particulièrement à Aïn Sefra et en partie en Kabylie dont la niche d'Azazga. Si l'extinction extrêmement rapide des dinosaures demeure l'un des plus grands mystères jamais résolu par les scientifiques, la disparition du fossile à Azazga a une explication: des déprédations humaines. Une absurdité qui risque d'emporter d'ailleurs même les figuiers dont les cendres sont utilisées pour la fabrication du tabac à chiquer. A Azazga, les tailleurs de pierre ont fait en quelques jours ce que la nature n'a pu accomplir en 230 millions d'années.
La pierre taillée suscite, ces derniers temps, un engouement prononcé chez les citoyens à Tizi Ouzou. Avec beaucoup d'adresse, hiver comme été, les tailleurs d'Azazga, Ifigha, Bouzguène et Yakourène, disposant de grands gisements de roches, s'apprêtent à chaque coin de rue au façonnage du matériau dans un nuage de poussière extrêmement nocive. Ce métier à risque et à dégâts est devenu une véritable industrie. Un forte demande exercée sur ce produit très recherché pour la décoration des façades des habitations et des devantures des locaux commerciaux.
Selon quelques estimations, chaque tailleur produit quotidiennement une moyenne de 1,5 mètre carré de pierre taillée. Le prix de l'unité considérée fluctue actuellement entre 3000 et 4500 DA pour la pierre taillée simple (dégrossie et polie, et entre 6000 et 8000 DA pour la pierre taillée sculptée en relief, en fonction de la forme, de la couleur et des motifs utilisés pour la décoration du matériau.
Il y a même une rivalité qui s'est créée entre les riches commerçants de la région adeptes de la fantaisiste décoration et du m'as-tu-vu. Plus encore, il semblerait que la renommée de la pierre de Kabylie a dépassé les frontières de la wilaya. Ce matériau est sollicité par des citoyens venant d'Alger, de Sétif, de Jijel et même d'Oran, assure-t-on. Avant d'être un objet d'ornement architectural, la pierre, des grès pour les géologues, est loin d'être une vulgaire roche. Quand ces roches renferment des fossiles visibles, ce sont de véritables témoins d'une histoire qui dépasse de très loin l'échelle humaine. Par ignorance ou par inadvertance, le dinosaure d'Azazga n'existe plus à en croire notre informateur. Les paléontologues algériens doivent le pleurer à chaudes larmes. Quel gâchis!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens