Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 20:37

el watan 29 11 09

Le diabète et ses complications

L’œil, une cible privilégiée

Les complications du diabète touchent plusieurs organes vitaux, notamment l’œil. La principale complication oculaire du diabète est l’atteinte de la rétine : la rétinopathie.



Cette affection fréquente touche, selon les spécialistes, 30 à 40 % des diabétiques. La fréquence de cette affection devrait augmenter puisque le nombre de diabétiques lui-même croît de façon considérable partout dans le monde. Il devrait doubler d’ici une quinzaine d’années. Non seulement cette affection est fréquente mais elle est également et malheureusement encore grave. C’est la principale cause de malvoyance, avec la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et le glaucome. C’est également la première cause de cécité dans la population active, chez les sujets de moins de 65 ans. Elles sont des centaines de personnes à perdre la vue. Or, il existe un traitement extrêmement efficace : le laser. S’il était appliqué à temps, ce traitement permettrait d’éviter 90 % de ces cas de cécité ou de malvoyance. C’est pourquoi il est recommandé aux diabétiques de faire des examens régulièrement notamment une visite chez l’ophtalmologue. Le Pr. Zahida Merad, spécialiste en ophtalmologie du CHU Lamine Debbaghine (ex-Maillot) recommande aux diabétiques de consulter l’ophtalmologue pour s’assurer que la maladie n’a pas affecté la fonction visuelle. « La personne atteinte du diabète ne doit pas attendre jusqu’a ressentir une baisse de la vue pour se rendre chez l’ophtalmologue. Tous les diabétiques doivent être surveillés de façon plus fréquente pour éviter l’atteinte des capillaires de la rétine : la rétinopathie », a affirmé la spécialiste à l’APS. La spécialiste a souligné la nécessité de faire un examen de l’œil du diabétique et de prendre en charge l’équilibre glycémique afin de faciliter le traitement par laser qui constitue, a-t-elle dit, le seul traitement disponible actuellement.

Elle a fait remarquer que ce traitement ne guérissait pas la maladie mais qu’il en atténuait les complications. Parmi les autres complications du diabète, le Dr. Azeddine Ghanem, spécialiste en diabétologie au CHU de Bab El Oued a cité l’altération des vaisseaux sanguins souvent à l’origine d’accidents cardiovasculaires et cérébraux et de l’atteinte des membres inférieurs. L’évolution des cardiopathies chez le diabétique est souvent latente d’où la nécessité pour cette catégorie de malades de consulter le cardiologue de manière fréquente et régulière, a-t-il estimé avertissant que l’hyperglycémie chez le diabétique restait étroitement liée à l’hypertension artérielle ou encore à l’obésité. Le spécialiste a par ailleurs souligné le retentissement du diabète sur le rein. A cet égard, il a appelé les diabétiques à effectuer des examens réguliers notamment pour ce qui est du taux de microalbumines qui, à un taux de 30 à 300 mg en 24 heures, nécessite une prise en charge immédiate pour éviter les complications qui pourraient être à l’origine de l’insuffisance rénale. De son côté, la diabétologue Fouzia Sekal a souligné la nécessité d’une meilleure prise en charge du pied diabétique qui risque la perte de sensibilité en raison des lésions des vaisseaux. Toute blessure ou fracture du pied diabétique nécessite une prise en charge particulière pour éviter les infections qui pourraient mener à l’amputation du pied, a souligné la spécialiste. Elle a recommandé aux malades présentant un pied diabétique d’opter pour des chaussures adaptées et de consulter le médecin à la moindre blessure. Mme Sekal a par ailleurs tiré la sonnette d’alarme devant la propagation du diabète préconisant « une éducation sanitaire » à travers notamment les journées d’études et des campagnes de sensibilisation.



Par Djamila Kourta

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Médecine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens