Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 23:11

 

Algérie profondeJeudi, 15 Mars 2012

Béjaia

Un CHU et des ambitions

Par : L. Oubira

Le CHU Béjaïa compte actuellement trois unités, les hôpitaux Khelil-Amrane, Frantz-Fanon et Targa-Ouzemour, pour un total de 425 lits et 23 services dont 16 d’hospitalisation.

En attendant la finalisation de l’étude de la future structure du CHU par un bureau d’études anglais, les responsables redoublent d’efforts pour ouvrir les services spécialisés et se hisser ainsi au niveau des autres structures hospitalières du pays. La création du CHU de Béjaïa avait coulé beaucoup d’encre avant la promulgation du décret n° 09-319 du 06.10.2009. Et pour parer au plus pressé, l’hôpital Khelil-Amrane est promu en CHU en attendant la construction de la structure devant abriter le futur hôpital CHU sur le site de Sidi-Boudraham d’une superficie de 30 ha. L’étude est confiée par le gouvernement à un bureau d’études anglais. En attendant, les responsables, à leur tête, Mme Mouri Wahiba, secrétaire générale et DG par intérim, et Dr Hamissi, directeur médical et paramédical, redoublent d’efforts pour ouvrir les services spécialisés afin de se hisser au niveau des autres CHU du pays. Le CHU Béjaïa compte actuellement trois unités, les hôpitaux Khelil-Amrane, Frantz-Fanon et Targa-Ouzemour, pour un total de 425 lits techniques et 412 lits organisés et 23 services dont 16 services d’hospitalisation. La chirurgie viscérale, l’orthopédie-traumatologie, la neurochirurgie, la médecine interne, la réanimation, la pédiatrie, les urgences médicochirurgicales, l’imagerie médicale et le bloc opératoire sont les services hébergés à Khelil-Amrane. Le service IRM sera opérationnel ces jours-ci, selon Mme Mouri qui tient au passage à remercier l’APW de Béjaïa qui a financé le matériel. Des services assurés par 4 professeurs et 19 maîtres assistants. À titre indicatif, depuis l’ouverture du service neurochirurgical, zéro évacuation sur les autres CHU. “C’est un service d’une opportunité très importante pour notre wilaya”, insiste Dr Hamissi. Deux opérations pour tumeur cérébrale, signale-t-il, ont été entreprises avec succès en sus d’un projet de recherche en spina-bifida. “Nous sommes dans l’attente d’acquisition d’une colonne d’endoscopie”, nous informe Mme Mouri dans la foulée de ses déclarations comme pour souligner le programme ambitieux tracé afin de répondre au mieux aux attentes de la population de la région en termes de soins. Au mois de février dernier, une convention de partenariat a été signée avec l’Établissement hospitalier universitaire d’Oran (EHUO), une convention portée sur les spécialités d’une série d’interventions chirurgicales pratiques et de communications sur différentes spécialités au profit du personnel du CHUB. Des interventions chirurgicales de tumeur de cerveau, d’appareilloscopie, de gynécologie par voie basse, pharmacovigilance, endoscopie interventionnelle, cardiovasculaire… À l’unité hospitalière Frantz-Fanon, on y trouve des services de psychiatrie hommes et femmes, la pneumo-phtisiologie, la néphrologie, l’anapathologie… La dernière unité hospitalière est Targa-Ouzemour où sont assurés la maternité, la gynécologie, la néonatalogie… Néanmoins, cette unité fait face à l’exiguïté de son service obstétrique. Un service qui fait face, notamment pour des accouchements par césarienne, pour toute la wilaya. L’unité, nous signale Mme Mouri, est en voie d’extension pour répondre à la demande toujours croissante. À signaler que le SAMU est totalement réorganisé pour reprendre “les missions qui lui sont dévolues”, à savoir des visites à domicile et le transport assisté médicalement vers les structures de santé avec ses deux équipes de deux médecins, deux infirmiers et deux chauffeurs régulateurs. Les services qui restent à créer au CHUB sont ceux de la cardiologie, de la gastro-entérologie, l’unité de réanimation chirurgicale et le SEMEP.
Mais, les contraintes d’infrastructures pour abriter ces nouvelles activités et le déficit criant en personnel paramédical freinent leur ouverture. Actuellement, les responsables du CHUB se contentent des opérations de rénovation des structures existantes pour les mettre aux normes en attendant le lancement du projet de construction du futur CHU.

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Médecine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens