Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 21:40
Le JI

Le Caire exige de l’argent pour cesser sa campagne médiatique
Honteux chantage égyptien

C’est le terme qu’on peut désigner pour qualifier le comportement des autorités égyptiennes vis-à-vis de la campagne médiatique menée par des chaînes de télévision et des journaux égyptiens contre l’Algérie. C’est ce qu’on peut comprendre à travers les propos tenus par Mustapha Othmane Ismael, conseiller du président soudanais Omar El-Bachir.
Ce haut fonctionnaire a annoncé que deux ministres égyptiens, dont celui des Affaires étrangères, ont proposé trois points dans le cadre d’une éventuelle médiation du Soudan entre l’Algérie et l’Egypte. La première de ces étapes est «la cessation de la campagne médiatique», la seconde est «l’indemnisation suite aux dégâts matériels occasionnés» et la troisième, «le retour à la normale des relations entre les deux pays».
En proposant ces trois points, l’Egypte fait un aveu de taille, celui de cautionner ou d’exploiter cette campagne médiatique de dénigrement aux graves dépassements. Le pays de Hosni Moubarak ne se serait pas engagé à mettre fin à cette campagne médiatique haineuse s’il n’en avait pas les moyens.
Les autorités égyptiennes posent, par ailleurs, une condition pour mettre fin à cette campagne. Elles exigent une indemnisation pour les dégâts matériels occasionnés. Entendre par là les dégâts matériels causés au siège d’Egyptair à Alger notamment. Aucun mot sur le préjudice moral subi par l’Algérie à travers les agressions contre la mémoire de ses martyrs, son Etat, son histoire, son peuple, ses valeurs et ses symboles.
Préjudice qui ne peut aucunement être quantifié ou évalué financièrement. Exiger ces indemnisations et évoquer la cessation de cette campagne médiatique est une forme de chantage de la part des autorités égyptiennes.
Le conseiller du président soudanais s’exprimait sur la chaîne de télévision Al Jazeera, avant-hier, dans le cadre d’une éventuelle médiation de ce pays pour le dénouement de la crise entre l’Algérie et l’Egypte.
Deux officiels égyptiens ont, pour rappel, fait le déplacement, la semaine dernière, au Soudan, à savoir le ministre égyptien des Affaires étrangères et le patron des services secrets égyptiens. Les deux officiels égyptiens auraient communiqué, à cette occasion, les exigences de l’Egypte quant à cette éventuelle médiation. C’était, auparavant, le leader libyen, Mouammar El-Gueddafi, qui était sollicité par la Ligue arabe pour assurer cette médiation.
Avec la proposition du Soudan d’assurer cette médiation, l’incitation libyenne est-elle tombée à l’eau avant même d’avoir démarré ? Tout ce qu’on sait c’est que des entretiens ont eu lieu entre notre ambassadeur en Egypte et le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, comme cela a été confirmé au Jeune Indépendant par M. Abdelkader Hadjar. La campagne menée contre l’Algérie se poursuit en parallèle. L’AFP a rapporté que, la semaine dernière, des artistes, parmi lesquels l’acteur égyptien Omar Sharif, ont participé à une manifestation près des pyramides de Guizeh, en bordure du Caire, pour dénoncer les irrégularités algériennes lors du match joué à Khartoum.
Omar Sharif a toutefois invité ses compatriotes à «diriger leur colère vers quelque chose de productif», est-il ajouté par cette agence de presse.
M. Abi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens