Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 12:19



La Nacre est une structure fascinante produite par le monde vivant.  La grande nacre (Pinna nobilis) et la nacre Pinna rudis, sont des bivalves méditerranéens présents dans tous les bassins de cette mer.
En berbère, elle s'appelle ''tigri'' et en arabe algérien ''sernebek''.

Aujourhui, elle est menacée par la pollution, due aux rejets d'eaux usées, et qui tue les larves et limite le recrutement annuel des jeunes.
Admirée et recherchée par l’homme depuis des millénaires, utilisée dans pratiquement tous les domaines des arts et même de l’industrie, la nacre reste pourtant une inconnue sous bien des aspects. Les scientifiques s'interrogent depuis longtemps son extraordinaire solidité. Une équipe de l’université de Montréal collabore depuis quelques années avec l'Institut National des Sciences et des Technologies de la mer (Salambo) de Tunis pour étudier la nacre tunisienne. Cette collaboration va s'élargir au futur Centre du Génie du Vivant de l'université de Béjaïa.




La nacre, bien visible ici, tapisse les chambres d’un nautile (un mollusque céphalopode). Source Commons



Comment l’Évolution biologique a-t-elle réussi à produire ce joyau ? Il s’agit au fait de l’aboutissement d’un long processus qui a commencé il y a des milliards d’années sur Terre avec la vie elle-même !

Selon Evelyne Lopez, Marthe Rousseau e,t Xavier Bourrat du  Muséum National d’Histoire Naturelle, ''...L’histoire des biominéralisations commence il y a probablement plus de 3

milliards 500 millions d’années sur Terre. La Terre elle-même s’est formée il y a 4 milliards 750 millions d’années. Dans les formations les plus anciennes au Groenland, en Australie ou en Afrique du Sud, on trouve les plus anciennes formes fossiles connues sur Terre, les archées et les bactéries. Il s’agit de colonies ou tapis qui s’encroûtent sous forme de stromatolite car elles sécrètent des substances polymériques qui fixent les minéraux dissous dans l’eau. Ce processus organo-minéral préfigure ce qui va devenir la biominéralisation.

Ensuite, d’après les paléontologues, les formes vivantes se sont appropriées ces mécanismes de fixation des minéraux pour produire leurs propres tissus minéralisés et se protéger. Ceci se produit il y a 600 millions d’années au moment de la transition entre Précambrien et Cambrien (1). Ce phénomène devient spectaculaire avec l’explosion de la faune Tommotienne, il y a 530 millions d’années. Les paléontologues l'appellent aussi la « faune à petites coquilles » . Avant, avec la faune d’Ediacara (environ -600 millions d’années) on ne trouve principalement que des métazoaires à corps mou en empreinte dans les schistes et très peu de squelettes minéralisés.

Les mollusques ont ensuite évolué, caractérisés par deux fonctions, la radula (un organe fonctionnant comme une râpe) et l'acquisition d’un bouclier. Il s’agit d’abord d’une plaque calcaire protégeant leur dos, puis d’un dispositif de plaques articulées ou de deux valves comme les bivalves. D’un point de vue évolutif on pense que la coquille est un « squelette externe », caractère ancestral perdu au cours de l’évolution par les mollusques sans coquille dont le cerveau se développe avec la motricité, le poulpe par exemple...''

 

LES CIVILISATIONS ET LA NACRE

Au début du Cambrien (il y a 600 millions d’années environ), les premières minéralisations associées à une substance organique ont été le facteur déclenchant de l’apparition de la vie animale.
Dans ce milieu originel de THETIS (la Mer Primordiale) vivaient les premiers animaux marins, essentiellement des mollusques.
Ils s’étaient constitués un squelette externe, doublé de Nacre, et dont la structure naturelle a été conservée jusqu’à nos jours.

Au cours de l’Evolution, cette protection externe est devenu la peau, principale barrière avec le milieu extérieur. L’origine de la Nacre se retrouve dans l’étymologie de son appellation anglaise “Mother of Pearl”, soit “Mère de la Perle”. Et en Persan, le mot Nacre signifit “beau et chatoyant”.
L'action de la Nacre sur la peau est connue depuis les premiers temps de l’humanité. A travers les âges et sur tous les continents, elle servait de base pour les crèmes et les onguents dans la pharmacopée traditionnelle.
Par exemple, dans l’Egypte ancienne, Cléopâtre utilisait un onguent à base de Nacre et de Perle pour donner de l'éclat à son teint. Par ailleurs, les Mayas et les Chinois possèdent toujours traditionnellement des produits à base de Perle et de Nacre. Quant aux Amérindiens, ils attribuent à la Nacre des propriétés curatives contre les brûlures du soleil.
Les propriétés de la Nacre ont donc été utilisées à travers les âges et sur différents continents, sans pour autant en comprendre ou en connaître les mécanismes d’action.
En dépit de tous les changements intervenus sur Terre, les huîtres perlières vivent en parfaite harmonie avec leur environnement.
La composition protéinique et minérale de leur coquille leur aurait permis de défier le temps.
Elles sont aujourd’hui élevées dans des fermes marines pour la production perlière. L’utilisation cosmétique des actifs extraits de la Nacre ne nuit aucunement à leur biotope.
Les actifs de la Nacre (protéines et oligo-éléments) sont de véritables transmetteurs d’information dans la signalisation cellulaire.

 

 

 



 

.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Génie du vivant
commenter cet article

commentaires

ouhenia 31/03/2010 16:34


je suis à la recherche de cet type de mollusque pour étude dans le cadre d'un projet algéro-français.

cordialement,


Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens