Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 20:14

Liberté

 

Jeudi, 22 Novembre 2012 09:50

“LA LÉZARDE” DE DJAMEL BENYEKHLEF (*)

Humour, nostalgie et onirisme

Par : Rubrique Culturelle

L’histoire se passe entre 1945 et 1958 en Algérie. Malgré l’emploi du “je”, ce texte n’est pas une autobiographie ; c’est plutôt une autofiction où la dérision et l’onirisme sont très présents. “La Lézarde” est un texte qui traite des rapports entre le personnage principal et la culture française qu’il a reçue à l’école élémentaire et secondaire dans son acceptation la plus large.
Culture pour laquelle il a une grande admiration, mais il s’aperçoit que son parcours est balisé d’obstacles de tout ordre qui entrent en contradiction avec les principes généreux qui sous-tendent cette culture. Malgré la gravité des événements politiques, l’humour est souvent présent dans les déambulations du héros.
Il a eu le privilège, par rapport à l’ensemble des jeunes Algériens de son époque, de fréquenter le lycée, donc de côtoyer des jeunes Européens avec qui il a partagé un certain nombre de valeurs, mais, hélas ! Il s’est rendu compte que celles-ci n’avaient pas toujours cours à l’extérieur des murs des établissements scolaires.
Il garde de ces moments, malgré les tensions politiques, de très bons souvenirs. Dans sa déambulation romanesque, il dénonce cet état de choses sans rancœur ni amertume, au contraire avec une certaine nostalgie et de l’humour.
Hélas ! Les malheurs qui ont jalonné sa vie d’adolescent tout comme celle des autres Algériens se sont prolongés d’une autre façon après le 5 juillet 1962. Le héros s’aperçoit que les hommes et les femmes, qui se sont sacrifiés pendant la guerre de l’Indépendance, n’ont toujours pas été appréciés à leur juste valeur.
Décidément, la liberté de penser et d’agir n’avait plus sa place dans le nouveau paysage façonné par les dirigeants, certains courageux, certes, mais qui n’avaient pas baigné dans une culture politique saine. La philosophie des Lumières du XVIIIe siècle qui a façonné la Révolution américaine et la Révolution française a été totalement ignorée en Algérie. Les théoriciens locaux sont allés s’abreuver dans les pays de l’Est. On connaît malheureusement la suite.


R. C.


(*) Professeur retraité, Montréal. Critique littéraire. Diplômé en histoire. Maîtrise en littérature. La Lézarde a été publié en 2012.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens