Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 02:02

 

Liberté

 

 

Constat alarmant de L’UGTA et DU PT

“La situation socioéconomique de Tizi Ouzou est très préoccupante”

Par : Samir Leslous

L’union de wilaya n’a pas ménagé la Centrale syndicale et les pouvoirs publics en raison de leur silence inexpliqué devant la situation qui prévaut au sein de la laiterie de Draâ Ben-Khedda.

À l’issue de leurs réunions organisées pour décortiquer la situation socioéconomique qui prévaut dans la wilaya de Tizi Ouzou, l’union de wilaya de l’UGTA et le bureau de wilaya du parti de Louisa Hanoune, le PT, ont conclu, tous les deux, à un constat des plus alarmants en ce qui concerne notamment le développement local et la prise en charge des revendications de la population de la région.
“La situation dans notre wilaya est très préoccupante dans la mesure où elle ne cesse de se dégrader un peu plus chaque année qui passe. Et pour cause, pratiquement toutes les préoccupations quotidiennes des citoyens, en général, et des travailleurs, en particulier, à savoir le chômage endémique, la difficulté d’insertion et l’érosion du pouvoir d’achat, n’ont pas trouvé les solutions idoines pouvant les faire sortir du marasme”, écrit l’union de wilaya de l’UGTA dans sa déclaration rendue publique à l’issue de sa réunion.
C’est en ce sens d’ailleurs que l’UGTA tombe à bras raccourcis même sur le Cnes. “La commission exécutive de l’union de wilaya s’interroge sur les desseins des organisateurs de la rencontre régionale du Cnes à l’effet d’écouter, encore et encore, les préoccupations de la société civile et de se pencher sur le développement local, mais quelle solvabilité accorder à cette rencontre dès lors que les pouvoirs publics reconnaissent que le chômage est endémique, que l’administration est sclérosée et que le développement est en berne ?” lit-on dans la déclaration de l’UGTA qui salue ses cadres syndicaux locaux qui ont qualifié la tripartite sociale de septembre dernier de “faillite”. Dans sa déclaration, l’union de wilaya n’a pas ménagé la Centrale syndicale et les pouvoirs publics en raison de leur silence inexpliqué devant la situation qui prévaut au sein de la laiterie de Draâ Ben-Khedda. “La commission exécutive de wilaya s’interroge sur le devenir de cette entité économique et de ses salariés devant le silence inexpliqué des pouvoirs publics et de la Centrale syndicale. Cette situation vise tout simplement et clairement à hypothéquer l’outil de production et, par voie de conséquence, la paupérisation de centaines de familles”, est-il écrit dans la déclaration de l’UGTA qui dit que devant la multiplication des logiques de provocation et de déni d’existence, le recours à des actions intersectorielles d’envergure n’est nullement écarté. Lui emboîtant le pas, le Parti des travailleurs, qui s’est réuni lui aussi pour le même objectif d’analyser la situation socioéconomique dans la région, a estimé que “la wilaya de Tizi Ouzou semble plongée dans la léthargie puisque caractérisée par un ralentissement inquiétant en matière de développement local, auquel s’ajoutent des collectivités locales qui pataugent dans d’inextricables problèmes et qui sont incapables de répondre aux besoins de la population”. La preuve en est, expliquent les rédacteurs de la déclaration, les multiples mouvements de contestation menés par les citoyens des différentes localités de la région pour se faire entendre sur des revendications ayant trait à des commodités de base. Le taux de chômage qui ne cesse d’augmenter et auquel les pouvoirs publics se contentent de répondre avec de fausses solutions, la fermeture d’entreprises publiques sans perspective de leur réouverture et les épineux problèmes dans lesquels se débattent les agriculteurs sont autant d’indices jugés inquiétants cités par le PT qui estime que le développement ne pourra être réussi sans un investissement public accru et la réouverture d’entreprises publiques pourvoyeuses d’emplois stables.
Samir LESLOUS

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens