Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 00:41

 

Alors que l’épidémie de diabète de type 2 progresse rapidement dans le monde (plus de vingt millions de malades dans l’Union européenne) et que le diabète de type 1 touche des enfants de plus en plus jeunes, des solutions thérapeutiques durables deviennent urgentes. Le diabète est caractérisé par un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie), dû à l’insuffisance de production par le pancréas d'une hormone, l’insuline, ou à sa mauvaise utilisation par l’organisme. Sans traitement approprié et permanent visant à normaliser le taux de glucose sanguin, cet excès est toxique et peut être à l’origine de graves complications : maladies cardiaques et rénales, cécité, amputations, impuissance.

 

Parmi les nouvelles thérapeutiques envisagées, la greffe de cellules à insuline obtenues ex vivo à partir de cellules souches (thérapie cellulaire) n’est pas la plus évidente, surtout à grande échelle. Elle aurait néanmoins l’avantage d’offrir une source d’insuline naturelle tout en supprimant les contraintes des injections quotidiennes d’insuline ou de la prise de médicaments. Une piste thérapeutique voisine et offrant les mêmes avantages consiste à stimuler in vivo les capacités de régénération de cellules fonctionnelles (thérapie régénératrice). Ces deux stratégies seraient valables pour le diabète de type 1, causé par la destruction des cellules à insuline du pancréas, les cellules bêta, mais aussi pour le diabète de type 2, au cours duquel ces cellules perdent progressivement leur capacité sécrétoire.

 

La thérapie cellulaire

La médecine régénératrice remplace des cellules endommagées (par accident, maladie ou vieillissement) par des cellules capables de réaliser les fonctions du tissu d'origine - parfois, sans même avoir à remplacer les cellules endommagées. L'injection de cellules permet donc à des tissus et à des organes de récupérer de dommages autrement irréversibles.

 

L'objectif de la thérapie cellulaire est de restaurer une fonction biologique déficiente, ici la sécrétion d'insuline. La technique utilisée consiste à transplanter chez le patient diabétique de nouvelles cellules pancréatiques saines. Les îlots de Langerhans sont préparés au laboratoire à partir du pancréas d'un donneur, puis administrés au patient par une perfusion dans la veine du foie, où ils vont s'implanter pour sécréter l'insuline et réguler la glycémie.

Grace à l'utilisation de nouveaux traitements anti-rejet, les premiers succès ont permis au début des années 2000 de valider le principe de la greffe d'îlots chez les patients atteints de diabète de type 1 sévère.

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens