Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 21:11

 

 

 

 

Crédit pour les deux photos : Par Ephack

 

 

 

L'odyssée des monarques (Auteur (internaute AHA Mexicano)
Chaque automne, entre 50 et 100 millions de monarques de l'Amérique du Nord et du Sud du Québec sont attirés comme s'il y avait une force magnétique vers quelques forêts isolées dans les vallées montagneuses au centre du Mexique. Ils arrivent dans les hautes montagnes de l'est de l'Etat du Michoacán vers la mi-octobre, après un long voyage de deux mois ou plus. Cette migration annuelle de plus de 4000 kms du monarque, est la plus longue jamais observée chez un insecte. Elle révèle les performances physiques extraordinaires de cet animal qui pèse moins d'un demi-gramme. Le monarque réalise son odyssée en deux mois et demi environ, en parcourant entre 30 et 50 kms par jour. Il détient aussi un autre secret étonnant : celui de sa longévité que des études scientifiques ont tenté de percer. Il vit près de 9 mois, contre quelques jours ou semaines pour un papillon normal. Alors, où réside son incroyable résistance ?
Nous connaissons maintenant les points de départ et d'arrivée de cette longue migration, mais nous ignorons toujours comment le monarque se rend d'un point à l'autre. Comment s'oriente-il ? Comment transmet-il l'information et le "plan de vol " d'une génération à l'autre ?
S'il est un spectacle fascinant c'est bien le miracle qui marque tous les ans le retour des papillons Monarques dans le Michoacán. En fait c'est ici au Mexique qu'a lieu la reproduction. Les "mariposas monarcas " commencent à arriver vers Octobre et repartent vers le mois d'Avril. Pour assister à ce rassemblement annuel et les voir dans leur sanctuaire préservé par le Gouvernement, il faut vous rendre dans la région de l'Est Michoacán près de Zitacuaro et Angangueo "Sierra Chincua" et "El Rosario", ou aussi sur la frontière avec l'Etat de Mexico, près de Valle de Bravo ces réserves sont à une altitude d'environ 3000 m, et l'accès en est assez difficile, d'autant que pour parcourir les derniers kms, il faut le faire dans le plus grand silence, afin de ne pas les effrayer.
Ces sapins diffusent un arôme particulier, les monarcas sont tellement près les uns des autres qu'ils font ployer chaque feuille et chaque branche. Conseils : la visite guidée est indispensable ainsi que le soleil pour voir ceux ci voleter. Des visites sont organisées par des guides spécialisés il faut prévoir la toute une journée. Celle-ci commence tôt le matin et comprend : transport, visite, et une collation incluse.

Le vol nuptial : Le spectacle est grandiose. En effet imaginez des millions de papillons oranges et noirs qui forment des vols nuptiaux dans la clairière illuminée d'un soleil radieux à travers les sapins de type Oyamel. C'est dans ce vol nuptial que le mâle va chercher et trouver sa femelle. Ils volent ensemble pendant leur parade amoureuse et d'épuisement se laissent tomber sur le sol, puis après de longues minutes le mâle prend le corps de la femelle et l'emmène dans un lieux sûr pour assurer la fécondation et ainsi perpétuer l'espèce.
Les forêts entières frémissant dans l'air calme des montagnes offrent un spectacle à vous couper le souffle. Ici pas question de toucher au moindre papillon, ils sont souvent plusieurs millions qui couvent le sol et forment un tapis magique multicolore, aussi bien frémissant que flamboyant, et viennent naturellement se poser sur votre tête….. Assurément un spectacle à ne pas manquer !
Reste la question de savoir comment ils se dirigent ? code génétique immuable, "lecture" du champ magnétique terrestre ? Mystère…... d'autant plus grand que la plupart de ceux qui partent, ne sont pas les mêmes que ceux qui sont venus et vice-versa.
Déjà pendant l'époque préhispanique les Aztèques connaissaient, et étudiaient tous les papillons. Ils baptisaient les lieux où ils résidaient par des toponymes : Papaloapan ("Río de mariposas", "Rivière des papillons"), ou Papalotepec ("Cerro de las mariposas", "Colline des papillons"). En général les papillons étaient associés avec la beauté, l'amour et les fleurs. Et certains croyaient que les papillons étaient la réincarnation de leurs guerriers tombés au combat, qui arboraient la couleur des champs de bataille.
Découverte : Jusqu'en 1975, personne ne savait où les papillons monarques de l'est de l'Amérique du Nord passaient l'hiver. Le scientifique canadien Fred Urquhart a mis 15 ans à élaborer une bague destinée aux ailes des papillons, puis encore près de 20 ans à suivre sur une carte la trace des papillons ainsi marqués. En 1972, il découvrit un schéma suggérant que les monarques s'envolaient vers le Mexique. Deux bénévoles dévoués passèrent les régions montagneuses de ce pays au peigne fin et, en 1975, ils découvrirent finalement des millions de papillons monarques qui hivernaient dans des arbres, au centre du Mexique.Malheureusement, les vagues de froid et les chutes de neiges ont fait beaucoup de victimes ( plus de 11 millions ) à cela il faut ajouter les campagnes de déforestations et d'épandages de pesticides qui auraient empoisonné des millions de papillons. Mais depuis quelques années la sauvegarde des monarques, ces étranges papillons migrateurs, est devenue une affaire d'Etat au Mexique. Dès son entrée en fonction le Président V. Fox a étendu les réserves qui sont passées de 16 à 56 milles hectares et a annoncé une "stratégie intégrale pour la défense des monarques" et toute la région.Essaims de papillons monarques au Michoacan (Mexique)

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Écologie
commenter cet article

commentaires

Julie Boudreault 15/01/2014 18:11

Vos lecteurs seront sans doute intéressés par le livre du jeune entomologiste Grégoire DeBlois. Le titre est Comment élever des papillons monarques chez soi. Il est disponible sur le site
lenaturaliste.com.

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens