Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 19:19
el khabar 16 nov

« Nil » et non avenus !

Par Amar Zentar

 

Il était une fois des « Pharaons » qui se prenaient pour le nombril du monde. A telle enseigne qu’ils voyaient et regardaient tout le monde de haut. Et même du haut des pyramides de Gizeh. Ils étaient tellement prisonniers de leur ego qu’ils avaient fini par se prendre vraiment au sérieux. Partant de cet acquis quasi « inné », ils se considéraient comme de  véritable sphinxs. Et donc hors de portée du commun des mortels, pour ne pas dire du commun des pays. Enfermé dans ses certitudes, sa mégalomanie et ses fantasmes, ce pays où l’on dort encore dans les cimetières et où l’on crève la dalle, n’a même pas la reconnaissance du ventre. Que d’Egyptiens « coopérants techniques » pour rappel, n’ont dû leur salut et leur sens de l’existence, voir même leur survie,  qu’à l’Algérie. Qu’ils célébraient alors comme leur « seconde patrie ». Et pour cause ! Que d’Algériens ont laissé leur vie, là-bas, tout là-bas sur la ligne Barlev. Juste pour prêter main forte à leurs frères. Juste pour laver l’honneur souillé des arabes. Dieu que les mémoires sont oublieuses ! Dieu que l’ingratitude est érigée en modus vivendi ! Dieu que ça fait mal d’être trahi par ses propres supposés frères ! Mais les Algériens sont des seigneurs, de grands seigneurs. De cette lignée de gens et d’êtres forgés dans l’adversité et son corollaire immédiat : la grandeur d’âme. Alors que les Egyptiens ont été inversement proportionnels, par leur conduite abjecte, à cette aura dont ils se prévalent à tout bout de champ. Oui, ils ont été petits, très petits, tout petits en cette journée du 14 janvier 2009 qui aurait pu sceller, à coup sûr, un respect mutuel et réciproque. Malheureusement et en dépit même du bon sens, les riverains du Nil ont été, tout bonnement de piètres tricheurs. Et de fieffés menteurs. Abstraction faite de tout ce déferlement de violence gratuite, de toutes ces agressions tout aussi gratuites. Et qui traduisent, on ne peut mieux, toute la « distance » qui nous sépare d’une nation, volontiers « donneuse » de leçons et prétendument berceau de la civilisation. Car c’est une Egypte volant bien bas sinon au ras des pâquerettes que cette rencontre nous a finalement révélée au grand jour. Ou si vous préférez, un géant aux pieds d’argile. Plut au ciel que le football fait bien ce qu’il fait. Et que la belle est programmée pour demain. Une belle qui s’annonce tout autant décisive qu’explosive. D’autant que les nôtres ont bien appris la leçon et tiré tout ce qu’il faut tirer comme enseignements majeurs. Et c’est donc une autre Algérie, revigorée et requinquée qui s’apprête, en ce 14 janvier historique, à livrer bataille à des joueurs et encadrement mesquins. Tout comme leurs dirigeants dont ils ne sont qu’une copie fidèle. Raison de plus pour leur damer le pion. Et par l’art et par la manière. Ce sera, alors, pour nous tous qui n’avons jamais douté de nos fringants et pimpants ambassadeurs, la meilleure des revanches. Et la plus belle des journées dans notre légendaire grenier aux souvenirs.


el watan 16 nov

L’Egypte hausse le ton, l’Algérie se tait

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a annoncé lundi avoir convoqué l’ambassadeur d’Algérie au Caire pour demander à Alger d’assurer la sécurité des ressortissants égyptiens sur son sol, après des incidents liés à la rivalité entre les deux pays en vue du Mondial 2010, rapporte l’AFP.

 



Le Caire veut "s’assurer que les autorités algériennes font le nécessaire pour assurer la sécurité des ressortissants égyptiens en Algérie, à la suite des rapports que nous avons reçus de notre ambassade à Alger selon lesquels certains de nos ressortissants et de nos intérêts ont été des cibles d’attaque", a déclaré à la presse Abdel Rahmane Salah, adjoint du ministre chargé des affaires arabes, selon l’agence de presse française.

Il a souligné "l’importance d’arrêter l’escalade" récente, après les violences qui ont entouré le match Algérie-Egypte samedi au Caire, et avant un match mercredi à Khartoum qui décidera laquelle de deux équipes ira en Afrique du sud pour le Mondial 2010.

Voila comment les autorités égyptiennes protègent leurs ressortissants. Les autorités algériennes quand à elle continue de jouer à l’autruche, en fermant les yeux sur les dérapages qui se sont produits en Egypte depuis Jeudi. L’Etat algérien n’a pas été ferme lorsqu’il devait agir après la lâche agression dont a été victime notre équipe nationale jeudi. Bien au contraire, face aux manifestations de haine égyptienne contre l’Algérie, nos ministres se sont contentés de calmer les esprits et de glorifier les "liens de fraternité" entre les deux peuples.

Pire encore, malgré ce qui s’est passé après le match et la chasse aux algériens menée sous l’oeil vigilant de la police égyptienne, nos responsables se sont mués dans un silence de mort, préférant minimiser les faits et dédouaner les égyptiens. Pour nos responsables, il n’y a pas eu de morts et très peu de blessés, alors que tous les témoignages des supporters revenus du Caire sont unanimes à dire que des morts il y’en a.

Au moment ou l’Egypte hausse le ton pour protéger ses ressortissants en Algérie, l’Etat algérien encaisse les coups et se tait. C’est ce silence des autorités algériennes qui exacerbe la colère des jeunes algériens qui s’attaquent à tout ce qui représente l’Égypte en Algérie.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens