Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 22:59

L'Expression

L'indomptable Kabylie risque fort de boycotter les législatives en Algérie

Dans la région de Kabylie, place-forte de l'opposition en Algérie, peu de personnes espèrent que le scrutin législatif de jeudi suscite un sursaut démocratique et les électeurs se font discrets.

« Je ne vais pas voter, c'est sûr », affirme Lamine, vendeur de climatiseurs à Tizi Ouzou, la capitale régionale de la Kabylie située au flan des hautes montagnes enneigées du Djurdjura, à une centaine de kilomètres à l'est d'Alger.

« Dans cette région du pays, je ne pense pas que la minorité de gens qui iront voter le crieront sur tous les toits », ajoute ce rouquin trapu de 29 ans.

Les Kabyles sont une importante communauté berbère non arabe, pas très enthousiasmés par l'expression « Printemps arabe », qui a déteint sur les manifestations déclenchées en Algérie dans la foulée de la révolution en Tunisie voisine l'an dernier.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a présenté les élections du 10 mai comme une chance historique, mais nombre de Kabyles qualifient ses réformes pour répondre aux attentes d'une population frustrée de tour de vis de l'Etat sur le pays. Ils considèrent que boycotter le scrutin est leur seule option.

«Nous n'avons eu que les prémices d'une révolution l'an dernier, juge Ahcene Djema, un étudiant en droit de Kabylie. Elle a échoué à cause des manipulations et de la propagande de l'Etat (...) et parce que les Algériens en ont marre des violences », estime-t-il, se référant aux 200.000 morts de la décennie noire des années 90 après l'interruption du scrutin de 1991 qui promettait une victoire aux islamistes.

« Les étudiants sont majoritairement favorables au boycottage du scrutin. Quand un père ne peut pas nourrir sa famille, la situation est intenable », ajoute Djem, un militant convaincu d'une prochaine explosion en se référant à la cherté de la vie qui avait déjà provoqué des émeutes en janvier 2011.

L'un des deux principaux partis de Kabylie, le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD, 19 députés dans le parlement sortant), fait campagne pour le boycottage. Il n'est plus possible pour lui de faire confiance aux institutions algériennes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens