Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 19:14

 

TSA

Le chardonneret, le singe magot et le cobra y figurent

L’Algérie fixe une liste de 373 animaux sauvages à protéger

 



Le chardonneret élégant, l’aigle royal, la sitelle kabyle, la couleuvre à capuchon algérienne, le porc‑épic, le singe magot, le hérisson, et le cobra d’Afrique du nord font désormais d’une longue liste d’animaux non domestiques protégés en Algérie. Un décret exécutif signé par le Premier ministre Ahmed Ouyahia paru au Journal officiel no 53 a en effet fixé la liste provisoire des espèces animales sauvages protégées parmi lesquelles figurent aussi des araignées, des tortues, les cigognes, des vautours, des hiboux, des lézards et même des coccinelles. Cette liste comprend plus de 373 animaux dont des mammifères, des reptiles, des oiseaux, des insectes, des amphibiens.

Le décret précise qu’une commission interministérielle sera installée pour fixer la liste définitive des animaux non domestiques protégés et « définir les conditions de reconstitution de leur population, de leur habitat et les exigences de protection pendant les périodes ou circonstances où elles sont particulièrement vulnérables ». Le décret ne précise pas les sanctions prévues contre les contrevenants. Des oiseaux tels que le chardonneret sont capturés en Algérie pour être revendus comme oiseaux de compagnie dans des commerces qui se sont développés notamment dans les grandes villes, loin de tout contrôle. Le décret ne précise pas non plus les moyens mis en place par l’État pour assurer la protection de ces animaux sauvages.

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Écologie
commenter cet article

commentaires

nisseuod 07/07/2012 19:02

et que risquent comme sanctions contre les contrevenants ?

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens