Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 21:37

 

 

Festival de la chanson du patrimoine à Souk Ahras

Des rythmes et des paroles millénaires

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.05.12 |

 La population a été fascinée par l’Ahallil de Adrar.
zoom | © D. R.
 

Taghaste a vécu quelques moments de bonheur avec les mille et une facettes du chant et de la danse bien de chez-nous.

La salle Tahri Miloud a abrité, du 18 au 20 du mois en cours, un festival local de la chanson du patrimoine qui a vu la participation à titre honorifique de plusieurs wilayas du pays. C’est surtout celle des Ahallil d’Adrar qui a réussi son coup d’éclat devant un public avide de découverte et de rythmes du terroir de notre grand Sud. Treize voix généreuses, une présence sur scène, des paroles prononcées dans une confusion qui sied parfaitement aux chanteurs et c’est la grande joie donnée aux invités par cette musique transcendante que l’on dit proche des rythmes millénaires que prononçaient les premiers habitants de cette terre d’Algérie qui n’a jamais connu de vacuité.

La même impression a été laissée par la troupe musicale de N’gaous dont les membres, vêtus rigoureusement de tenues traditionnelles ont charmé hommes, femmes et enfants présents à ce festival, avant de prononcer mot. Quelques secondes après, gasba, bendir et chants ont tout dit sur la fierté des chaouia, l’attachement au pays, la finesse et le tact de ceux qui savent marquer avec verbe et musique heurts et malheurs d’une nation, les peripéties d’une histoire d’amour désuète... Les Aissaoua, venus de Annaba, Constantine et plusieurs autres régions, ont chanté en choeur les vertus de l’Islam et la portée universelle de son message par le biais du Prophète (QQSSL), le tout dans un climat de fête et de joie.

Et c’est encore un démenti cinglant à tous ceux qui n’en conçoivent qu’une littérature macabre et des humeurs ne pouvant pencher que vers le sombre. C’est pour dire à tout ceux-là que les troupes accompagnées de musiciens profanes, de plasticiens, d’intellectuels et de citoyens lambdas, ont marché dans les rues de Souk Ahras pour annoncer l’ouverture et la clôture du festival. Encore une sortie réussie à mettre sur le compte de la direction de la culture.

Abderrahmane Djafri

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens