Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 08:42
source: http://www.centrale-sante.net/Pdf-et-Doc-en-telechargement/lettre_435.pdf

Des cellules souches

remplacent le tissu endommagé

Une équipe londonienne a remplacé par des cellules souches le tissu cérébral de  rats endommagé par une attaque.

G râce à l‘utilisation de cellules  souches sur des rats, la recherche  avance dans le traitement  des tissus du cerveau endommagés par  une attaque. Ce travail est financé par  le Conseil pour la recherche en biologie  et biotechnologie (BBSRC) et mené à  l’Institut de psychiatrie de l’université  de Nottingham. Il est dirigé par Mike  Modo, de l’Institut de psychiatrie du  King’s College à Londres.  En fait, en insérant dans le trou  formé par l’attaque des cellules souches

attachées à un petit dispositif, on observe  que du nouveau tissu cérébral apparaît  en sept jours. Les résultats de ces

recherches sont publiés dans la revue  Biomaterials.

D’autres expériences ont été faites  en injectant des cellules souches seules  dans le trou laissé par l’attaque et elles

ont donné de bons résultats sur des rats.  Mais dans ce cas, les cellules souches  n’ont pas de structure de support et

elles ont donc tendance à migrer dans  les tissus sains environnants, au lieu de  rester dans la zone abîmée. Mike Modo  explique : « L’amélioration après un  accident cérébral est encore meilleure  si l‘on remplace complètement le tissu  perdu, et c’est ce que nous avons fait  avec notre technique. »

U ne structure support pour  guider les cellules souches  Pour ce faire, les chercheurs ont utilisé  des particules d’un polymère biodégradable  (du PLGA) chargées de cellules  souches neurales. Et de cette façon ils  ont rempli les cavités de l’attaque avec  des cellules souches sur une structure  support. « Le système marche très bien,  car les particules de PLGA chargées de  cellules souches peuvent être injectées  par une aiguille très fine et adoptent

la forme précise de la cavité, poursuit  Mike Modo. Dans ce procédé, les cellules  remplissent le trou et font des

connexions avec les autres cellules, ce  qui aide à établir le tissu. En quelques  jours, on peut voir les cellules migrer

le long du cadre de particules, ce qui  forme un tissu cérébral primitif, qui  interagit avec le cerveau hôte. Petit à

petit, les particules se dégradent, laissant  ainsi plus d’espace et de conduits  où le tissu, les fibres et les vaisseaux sanguins  peuvent se mouvoir ».  Un scanner d’IRM a été utilisé pour  ce travail, afin de pointer le bon endroit

pour injecter la structure munie de cellules  souches. L’IRM sert aussi à contrôler  le développement du nouveau tissu

cérébral dans le temps.  Quelle sera la prochaine étape ? Les  chercheurs introduiront le facteur VEGF  avec les particules, car il encourage les  vaisseaux sanguins à pénétrer dans le  nouveau tissu. Il est réconfortant de  voir que la réparation du cerveau par ce  moyen n’est pas loin de passer en clinique.

U n AVC toutes les  cinq minutes  L’AVC est une cause majeure de handicap  dans les pays industrialisés. Ce travail

de fond réalisé par Mike Modo et  ses collègues constitue une base solide  pour utiliser les cellules souches comme

traitement et réparer ainsi le tissu cérébral.  L’association anglaise des malades  d’AVC se réjouit : « C’est très excitant

car les chercheurs ont montré qu’ils  pouvaient répondre à ces défis en faisant  passer le potentiel des cellules souches  dans la réalité. La faculté de mettre  fin aux effets de l’attaque semble donc  avoir été prouvée. »

Mais le développement de l’utilisation  des cellules souches chez les survivants  est encore en phase précoce et

il va falloir beaucoup de temps pour  que ce type de procédé arrive en pratique  pour l’Homme. Les essais à venir

pourraient montrer le chemin. Quand  on sait que dans des pays comme la  France ou l’Angleterre, on observe un

AVC toutes les cinq minutes, il est primordial  de trouver des solutions pour  les survivants.

 

Hélene guyot mass ari

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Médecine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens