Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 22:56

 

 

L’Ojibwé est utilisé sur facebook

De la technologie mise à disposition des langues menacées

 

Par : Imene Amokrane

Des linguistes se sont réunis vendredi 17 février, à Vancouver (ouest du Canada), autour de la conférence annuelle de l’Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS) pour la sauvegarde des langues menacées de disparition, dont les travaux ont débuté jeudi. Des spécialistes travaillant sur les outils « assez modernes » pour faciliter l’apprentissage des langues, tels logiciels et dictionnaires parlant en ligne.

Les scientifiques estiment que 7.000 langues et dialectes encore parlés sont menacés d'extinction d’ici la fin du siècle, en raison de répression gouvernementale et d’autres facteurs.

Le professeur de linguistique à l’Université Swartmore (Pennsylvanie), David Harrison, un des principaux responsables de la création de huit dictionnaires spécialisés dans le cadre d'un projet sponsorisé par la Société National Geographic, qui édite le célèbre mensuel a notamment présenté ses travaux lors de la conférence de l’association (AAAS)qui se poursuivra jusqu'à lundi.

En marge de la conférence, et comme rapporté par l’AFP, le professeur a estimé que grâce à la mondialisation on peut avoir « une langue parlée par peu de de personnes et dans quelques lieux très isolés ». Il ajouta également que « l'extinction de langues n'est pas inévitable », mais « une tendance à la revitalisation linguistique depuis ces dix dernières années dans le monde entier ».

Il est possible d’apprendre des langues globales tout en conservant sa langue, a souligné M. Harrison.

Citons l’exemple de Siletz Dee-ni, qui est une langue parlée uniquement dans une tribu amérindienne d'Oregon (nord-ouest des Etats-Unis). Alfred "Bud" Lane, est l'un des derniers à la parler couramment a expliqué à la presse via une téléconférence que "Le dictionnaire parlant est, et restera, l'un des meilleurs moyens dont nous disposons pour sauver le Siletz".

Au Canada des mesures sont mises pour traduire les logiciels de Microsoft pour la communauté qui parlent l’Inuit afin de leur permettre de l’utiliser via leur ordinateur.

Les Canadiens qui parlent l’Ojibwé utilisent cette langue sur facebook. « on compte désormais 2.700 utilisateurs de Facebook parmi les 10 à 12.000 personnes parlant cette langue », a précisé Margaret Noori, spécialiste de la culture amérindienne à l'Université du Michigan (nord).

I.A

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Tamazight tatrart
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens