Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 20:09

 

 

Une trentaine de terroristes dressent un faux barrage à la périphérie de Tizi Ouzou

Par Ameziane Athali | 06/09/2011 | (Algérie Plus)


Des terroristes dont certains étaient habillés en treillis militaires et d’autres portant des dossards de la sûreté nationale ont dressé lundi soir vers 22 heures un faux barrage sur le CW 128 à hauteur de la commune de Tirmitine, 15 km au sud de la wilaya de Tizi Ouzou, a appris Algérie-Plus de sources sécuritaires.

Le groupe armé (photo d’archives) en question, dont leur nombre avoisinerait la trentaine, ont systématiquement contrôlé l’identité des automobilistes et leurs passagers ainsi que les papiers des véhicules. Le faux barrage a duré une trentaine de minutes avant que les terroristes en se replient dans les maquis voisins.

Un acte perçu comme une démonstration des groupes armés de l’ex-GSPC quand à leur capacité de sévir en dépit de la pression exercée sur eux par les forces de sécurité notamment à travers des opérations de ratissage lancées dans la région.

Par ailleurs, dans la localité de Bouzeguene à l’extrême est de la wilaya de Tizi ouzou des artificiers de la police nationale ont fait exploser une grenade découverte par des habitants à proximité d’une place utilisée comme marché hebdomadaire.

 

Tizi Ouzou : Faux barrage sur la route de Boghni

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.09.11 | 19h15  (Source El Watan)

Un groupe d’individus armés a dressé lundi, en début de soirée, un faux barrage sur le chemin de wilaya numéro 128, desservant la ville de Boghni, à une trentaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou.

Les terroristes vêtus de tenues des forces de sécurité, selon des sources locales, ont surgi sur l’axe routier en question, aux environs de 19 heures, non loin du lieudit « Pont noir ».

Ils ont intercepté les passagers qui ont été rackettés avant que les assaillants ne prennent la fuite, ajoutent les mêmes sources. Par ailleurs, notons aussi qu’une grenade a été découverte par des citoyens, ce mardi 6 septembre, dans la ville de Bouzeguène, à une soixantaine de kilomètres au Sud-est de Tizi Ouzou

                                                  

Hafid Azzouzi

 

 

RADAR (Mercredi 07 Septembre 2011)  

 

La consommation des crédits de paiement insignifiante
Qui bloque le développement à Béjaïa ?
Par : Rubrique Radar

Seulement 4,4 milliards de dinars sur une dotation en crédits d’équipement de 42,8 milliards de DA, inscrits au titre du programme quinquennal 2010-2014, ont été consommés durant le 1er semestre dernier dans la wilaya de Béjaïa, a déploré lundi le wali en conseil exécutif.
Aucun secteur n’a échappé à ce constat du wali qui a pointé du doigt certains secteurs névralgiques (urbanisme et construction, santé, éducation et travaux publics) qui connaissent, selon lui, un taux de consommation des crédits inférieurs à 12% de leur dotation. Ce qui est d’autant plus incompréhensible, c’est le fait que c’est le premier responsable de la wilaya qui se plaint alors qu’il lui revient d’imprimer le rythme du développement dans sa région. Mais, s’il y a des forces occultes qui bloquent le développement de la région, il est dans l’obligation de dénoncer “l’axe du mal” qui ne peut se trouver qu’au sein même de son administration.

 

 

 

La 24 (Mercredi 07 Septembre 2011)

 

Bouzeguène
Un engin explosif découvert dans un marché
Par : Rédaction de Liberte

Une bombe artisanale a été découverte hier matin dans la localité de Bouzeguène, plus précisément au lieu-dit Thimedhouine, près du pont d’Ighzer Imirghane, en plein marché hebdomadaire. L’engin explosif a été découvert par un marchand qui venait juste de s’installer à sa place habituelle du marché hebdomadaire qui se tient le mardi à Bouzeguène, à environ 50 km à l’est de Tizi Ouzou. Aussitôt alertés, les services de police et ceux de la protection civile se sont rendus sur les lieux et ont balisé un large périmètre de sécurité en attendant l’arrivée des démineurs. Une grosse panique s’en est suivie et le souk, qui grouillait de monde, s’est vidé en quelques minutes car l’information s’est propagée telle une traînée  de poudre.

 

Faux barrage à Boghni (Tizi Ouzou)

Des dizaines d'automobilistes rackettés et des CD d'attentats distribué

(TSA)

Un groupe armé a dressé, lundi à 21 h, un faux barrage au lieu‑dit le Pont noir, sur l'axe routier menant vers le chef‑lieu de daïra de Boghni, à 45 kilomètres au sud de la ville de Tizi Ouzou, a appris TSA de sources sécuritaires.

Des dizaines d'automobilistes et de passagers ont été systématiquement rackettés et soumis à un contrôle d'identité par le groupe armé  dont le nombre dépasserait la trentaine d'individus munis de Kalachnikovs et habillés de treillis militaires, selon les mêmes sources. Des CD contenant les images des derniers attentats perpétrés durant ce mois de Ramadhan ont été distribués aux automobilistes qui ont eu également droit à des prêches faisant l'apologie du terrorisme et de l’action des groupes armés. 

Une fois le faux barrage levé, plus d'une heure après, les forces de l'ANP ont lancé une opération de ratissage dans la région

 

 

 

Deux bombes désamorcées sur la RN 12 près de Thenia

(TSA)

Deux bombes ont été désamorcées par les forces de sécurité ce mardi 6 septembre sur la route nationale N° 12 près de Thenia, à 50 km à l’est d’Alger, a‑t‑on appris de sources locales. Les deux engins explosifs étaient dissimulés sur le bas côté de cette route au niveau du village Haï Louz, entre Thenia et Tidjalabine, selon les mêmes sources. Ces bombes ont été posées par un groupe terroriste pour commettre un attentat contre les forces de sécurité, ajoutent les mêmes sources. Les forces de sécurité ont découvert ces bombes grâce à des informations faisant état de la préparation d’un attentat à la bombe contre leurs patrouilles.

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Kabylie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens