Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 21:00

el watan

 

 

Marche à la mémoire de Mustapha Dial

Colère et dignité à Azazga

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.06.11 | 01h00 Réagissez

Une marche de protestation a été organisée, hier, dans la ville d’Azazga, à 40 km à l’est de Tizi Ouzou, pour dénoncer la bavure militaire qui a coûté la vie à un citoyen jeudi dernier.

Cette action, initiée par les comités de village de la daïra d’Azazga, a drainé des milliers de personnes qui ont battu le pavé à travers la ville. La procession  s’est ébranlée, à 10h, de la gare routière. Au-devant les carrés des marcheurs, les membres de la famille de la victime brandissaient le portrait du défunt.


Des citoyens venus des localités limitrophes et de Souamaâ, commune natale du défunt, Dial Mustapha, ont pris part à cette marche.
Dda Moh, dit capitaine Rouget, héros de la guerre d’indépendance, était en première ligne des marcheurs, ainsi que le président de l’APW de Tizi Ouzou, le docteur Nacer Hadj Saïd. Au fur et à mesure que la foule avançait dans un climat pacifique, des marcheurs rejoignaient les carrés. «Halte au terrorisme d’Etat» et «A qui le tour ?» étaient les principaux mots d’ordre inscrits sur les banderoles déployées par les manifestants. Ces derniers scandaient aussi des slogans hostiles aux autorités, comme «Pouvoir assassin».


Arrivés devant le siège de l’APC, les marcheurs ont marqué une halte et des prises de parole ont eu lieu. «Les militaires ont tué un homme. On ne doit pas se taire. On doit protester pacifiquement jusqu’à ce que les responsables de ces dépassements soient jugés. Ce qui s’est passé jeudi dernier est inacceptable. Ils ont violé l’intimité de paisibles citoyens», a martelé un intervenant. «La situation est grave. On doit rester mobilisés car il y a eu mort d’homme», a enchaîné un autre. «Nous tenons  à exprimer nos vifs remerciements à tous ceux qui sont venus aujourd’hui se solidariser avec nous durant ces circonstances très difficiles. La blessure est toujours béante. Mustapha est mort en martyr», a déclaré, avec beaucoup d’émotion, le frère du défunt pour remercier les présents.
A 11h, la foule s’est ébranlée de nouveau pour se diriger vers le lieu du drame où une gerbe de fleurs a été déposée. Parmi la foule l’on a pu remarquer la présence de Mme Moula, membre de l’APW de Tizi Ouzou, militante infatigable des luttes démocratiques. Après une minute de silence observée à la mémoire du défunt, la foule s’est dispersée dans le calme. Aucun incident n’a été signalé.


Par ailleurs, dans une déclaration rendue publique, la coordination des comités de village et les élus d’Azazga  dénoncent et condamnent les actes «irresponsables» commis jeudi dernier par les éléments de l’ANP au lieudit Tazaghart, à quelques mètres de l’hôpital de la ville, sur la route de Yakourène. «Suite à une déflagration d’un engin explosif à leur passage, les militaires se sont adonnés à une vindicte qui s’est soldée par l’exécution sommaire d’un innocent, en l’occurrence Dial Mustapha, journalier et père de quatre enfants, et un blessé», lit-on dans le document des villageois, ajoutant : «L’acharnement de ces éléments s’est aussi traduite par le saccage et le pillage de deux habitations et de plusieurs véhicules. Le personnel de l’hôpital a été bousculé et maltraité. Tout ce comportement s’assimile à une descente punitive», souligne la déclaration. «La région d’Azazga, bastion de la révolution de Novembre 1954, dont le symbole n’est autre que le propriétaire de l’une des habitations saccagées, à savoir le capitaine Rouget, illustre officier de l’ALN», précise la même déclaration.
Notons que les commerçants de la ville ont baissé rideau pendant la marche en signe de soutien à cette action.
 

Hafid Azzouzi

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Kabylie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens