Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 18:44

 

Et comme si de rien n'était, le régime algérien se pète les bretelles de baptiser la capitale du roi Yaghmoracen,  de vulgaire capitale de culture islamiste (normal avec la manne des 300 milliards de $ dans les coffres !). Au lieu d'investir dans la santé, la jeunesse et l'innovation, il gaspille l'argent du peuple dans des fantasmes arabo-islamistes tels que le recrutement et l'envoi de mercenaires pour le criminel bâathiste Kadafi, ou encore ce soutien démesuré au Polisario (arabe biensûr) depuis 1975 contre le Maroc.
 
 
Le peuple Algérien appréciera sûrement ce classement honteux de leur pays. Ils se consoleront peut-être d'apprendre que leur pays est quand même 9ième importateur des armes au monde !  Même s'ils ne savent pas toujours contre qui ces armes seront elles utilisées ? Leur accolyte Kadafi a retourné les siennes contre son peuple, n'est-ce pas ? 
 
 
 
 
RADAR (Dimanche 10 Juillet 2011)

 

Indice mondial 2011 de l'innovation
L’Algérie se classe dernière parmi 125 pays !
Par : Rubrique Radar

C'est une véritable déconfiture ! L'Algérie vient d'être classée dernière au monde par l'Indice mondial de l'innovation (GII). Notre pays se retrouve tout bonnement à la 125e place et clôture ainsi ce classement mondial réalisé par l'Insead, une des écoles supérieures de commerce les plus grandes et les plus renommées à l'échelle mondiale !

Dans ce contexte, les résultats de l'édition 2011 de l'Indice mondial de l'innovation (GII) ont révélé que la Suisse a pris la tête du classement cette année, gagnant trois places par rapport à l'édition 2010. La Suède et Singapour suivent, respectivement, aux deuxième et troisième rangs. Il est à signaler également que six États européens (dont la Finlande 5e, le Danemark 6e, les Pays-Bas 9e, et le Royaume-Uni 10e) se retrouvent parmi les 10 pays les plus innovants au monde. Dans ce top 10, on retrouve aussi deux économies asiatiques (Hong-Kong, Chine 4es) et deux pays nord-américains (les États-Unis d’Amérique 7es, et le Canada 8e).

L'Algérie, quant à elle, enregistre les plus mauvais scores au monde ! Elle se retrouve en queue de peloton des 125 pays, répartis sur tous les continents, étudiés par ce rapport mondial. Notre pays est ainsi carrément dépassé par des pays en guerre, à l'image du Soudan et d'autres, touchés par une profonde crise politique, comme la Côte d'Ivoire ! Selon cet indice mondial, des pays à faibles revenus comme le Ghana, le Bénin ou même le Niger font mieux que l'Algérie en matière d'innovation. Enfin, cet Indice mondial de l'Innovation prouve que l'Algérie est dépourvue d'un facteur-clé de la croissance économique et en l'absence d'un “environnement favorable à l'innovation”, l'Algérie ne pourra jamais booster sa “compétitivité”.

 

 

L'Algérie, 9e importateur d'armes dans le monde

Par |

Au Maghreb, l’Algérie est le pays le mieux équipé militairement, loin devant le Maroc et la Tunisie.

Forte de ses pétrodollars, l’armée algérienne vient de passer commande pour plus de 14 milliards de dollars à l’Allemagne pour différentes armes dont des frégates et un système électronique de protection des frontières. Jusqu’à présent, l’Algérie était la chasse gardée de la Russie en matière de fourniture d’armes.

Mais le président Bouteflika a décidé de diversifier les partenaires militaires de son pays pour ne plus dépendre d’un seul fournisseur. L’épisode de la fourniture, il y a deux ans, par la Russie d’avions de guerre défectueux a renforcé la position des partisans de la diversification. En Algérie, les dépenses militaires continuent de représenter la plus grande part du budget de l’État (6 milliards d’euros en 2011).

Selon le rapport 2010 de l’Institut international de recherche pour la paix (SIPRI), l’Algérie est le deuxième importateur d’armes d’Afrique, derrière l’Afrique du sud et se classe au 9e rang mondial. L’armée algérienne se renforce pour combattre al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), toujours présente sur son territoire.

D’autre part, le gouvernement algérien se méfie du Maroc, un ennemi potentiel. Les deux pays se livrent à une guerre froide, sur fond de conflit au Sahara occidental.

L’armée algérienne s’équipe également pour faire face à une éventuelle situation à la libyenne où la guerre civile fait rage.

"L'Algérie n'est pas à l'abri d'un soulèvement violent"

"Les militaires suivent de près ce qui se passe chez le voisin libyen. L’Algérie n’est pas à l’abri d’un soulèvement violent de l’opposition ou d’une région pour réclamer son autonomie ou carrément son indépendance", affirme un haut responsable. Le pays a déjà dû faire face au soulèvement des islamistes radicaux au début des années 1990 : la guerre qui a suivi a fait plus de 200 000 morts et se poursuit toujours.

Mais cette course à l’armement suscite bien des interrogations. Les nouvelles acquisitions sont peu utilisables dans la guerre contre les islamistes d’Aqmi. Une guerre contre une puissance occidentale serait perdue d’avance. Et l’issue d’un conflit armé contre le Maroc dépendrait surtout de la position des grandes puissances. Qui plus est, ces dépenses militaires s’inscrivent à un moment où le pays a surtout besoin d’hôpitaux, de logements, de trains, d’écoles, d’universités et d’entreprises capables de créer des emplois viables pour les chômeurs.

Hamid Guemache

(*) Les titres et intertitre sont de la rédaction

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens