Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 22:59

L'Expression

 

HASNAOUI AMECTUH

Un authentique héritier de Cheikh El Hasnaoui

Par
Un authentique héritier de Cheikh El Hasnaoui

A l'occasion de l'hommage rendu à Hasnaoui Amectuh, jeudi et vendredi derniers à la Maison de la culture de Tizi Ouzou, Abdennour Abdesslam évoque pour les lecteurs de L'Expression, des pans importants de la vie et du parcours de cet artiste.

De son vrai nom Aït Ramdane Madjid, Lhesnawi Amectuh est né le 17 mars 1953 à Zaknoun dans le Arch des Ouacifs où il fit ses études primaires avant de rejoindre son grand-père à Draâ El Mizan où il côtoya l'école des Pères blancs. Il suivra son père à la Casbah d'Alger quelques années après. Le monde scolaire n'était pas son milieu naturel. Il suivra une formation de tailleur et devient un maître en la matière avant de se lancer dans les méandres de l'art en général.
Dans les années soixante-dix, il fait partie de la troupe de la Jfln où il réussira à imposer l'activité théâtrale dans sa langue maternelle de Kabylie. Imprégné du maître incontesté Chikh El Hesnaoui ou Chikh Ahesnaw, Madjid enregistrera en 1976 son premier 45 tours chez l'incontournable producteur et assistant feu Mahboub Bati. Il reprendra deux des chansons célèbres du maître: «Montparnasse et Zahiya».
En 1979, il fit une rencontre exceptionnelle avec un tenancier d'une brasserie dans le XXe arrondissement de Paris en la personne de Dda Ferhat originaire de Aïn El Hemmam, alors ami fidèle de Chikh El Hesnaoui. C'est lui qui l'introduira auprès du chikh en 1979.
Madjid rencontrera pour la première fois de sa vie cheikh El Hasnaoui à Nice. De savoir qu'il a été repris par le jeune Madjid, cheikh El Hasnaoui s'exclama en disant: «Ainsi donc, je ne suis pas oublié ni mort?» Ce à quoi, Madjid lui répliquera qu'il est considéré au pays comme le Cardinal de la chanson kabyle. Après un long moment, silencieux, le cheikh écoute avec satisfaction la reprise que Madjid avait enregistrée.
Il se reconnut et encouragea son jeune fils spirituel à aller encore de l'avant. C'est ainsi qu'émergera El Hesnaoui Amectuh. Notons que Chikh El Hesnaoui n'avait plus enregistré en Algérie ses disques dont le dernier remonte à 1936, date à laquelle il quittera à jamais son pays natal. Mais, il bousculera les règles établies de la notoriété artistique.
Ainsi, Rebouh H. écrivait dans un journal algérien: «Chikh El Hesnaoui n'est pas un artiste confiné dans une contrée close, il s'est surpassé et a surpassé les absurdes frontières... et dont le mythe restera encore à ce jour non élucidé.» En 2009, El Hesnaoui Amectuh se produira au Canada «précisément à Montréal au collège Notre-Dame sous le thème «Exil et Musique» où il rendra un vibrant hommage à son maître à l'occasion du Festival culturel nord-africain organisé par la même ville.
Madjid récidive à l'Institut du Monde arabe, au Cabaret sauvage et à bien d'autres représentations artistiques au pays comme à l'étranger. La capacité d'imitation de la très technique vocalité du grand maître est à elle seule une réussite artistique.
Madjid composera également plusieurs chansons de sa propre création qui traitent de l'actualité des événements qu'il est un des rares à décrire avec un verbe ciselé, franc et sans aucun détour ni hésitation. Aït Ramdane Madjid est considéré comme l'authentique héritier de son maître.
Bien d'autres également n'ont pas démérité en s'essayant au style particulier du cheikh. Son rêve c'est d'aller en pèlerinage à l'Ile de la Réunion où repose à jamais le grand cheikh El Hasnaoui que Madjid nous rend encore plus présent.

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Kabylie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens