Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 19:43

TSA

 

L'Etat voudrait les obliger à accepter les indemnités et tourner la page

CFDA et Sos disparus : les familles dénoncent le harcèlement des autorités

 

 

Les proches des disparus de la décennie noire font toujours l'objet de harcèlement de la part des autorités algériennes qui veulent les obliger à signer des documents d'indemnisation pour clore définitivement leurs dossiers, dénoncent ce mardi 26 juillet le Collectif des familles de disparu(e)s algériens (CFDA) et Sos Disparu(e)s. Dernier cas en date, selon elles, le cas de Nassera Dutour, mère de disparu et porte‑parole du CFDA, et plusieurs membres de sa famille. « Ils ne cessent d’être harcelés par des policiers »affirment les associations. « Les policiers ont à plusieurs reprises exigé de Mme Yous (mère de Mme Dutour) qu’elle signe des papiers, lui disant qu'elle avait le droit de signer à la place de sa fille et la menaçant de l’emmener au commissariat si elle refusait (...) ». Mme Dutour a déjà déposé une plainte contre les gendarmes. Aujourd'hui, ce sont les services de la daïra de Baraki qui la convoquent pour la convaincre de se présenter au commissariat ou devant le tribunal pour signer les papiers d'indemnisation.
 
Le cas de Nassera Dutour est loin de constituer une exception, regrettent les deux organisations. Elles sont nombreuses, les familles de disparus qui subissent continuellement les pressions des services de sécurité avec des convocations émanant du commissariat, de la gendarmerie ou de la daïra et même des mises en demeure du wali. « Le CFDA et Sos Disparus rappellent que l’indemnisation allouée par les autorités algériennes ne saurait être considérée comme une réparation pleine et entière au sens du droit international et que les autorités ne peuvent en aucun cas, sans risquer de violer leurs engagements au regard du droit international, obliger les familles à renoncer à leur droit à la vérité et à la justice », affirment‑elles.
 
Le CFDA et Sos Disparus exigent donc des autorités algériennes qu’elles mettent fin à ces pratiques visant à intimider les familles qui refusent d'être indemnisées avant que la lumière soit faite concernant leur dossier. « Tant qu’elles n’auront pas obtenu la vérité sur le sort de leurs proches et que la justice n’aura pas été faite, elles n’accepteront aucune des manœuvres dilatoires du gouvernement visant à faire penser que le processus de réconciliation est achevé et constitue une réussite », assurent‑elles.
 
Ces harcèlements interviennent au moment où les condamnations internationales à l’encontre de l'Algérie se multiplient à cause de ce dossier. Ils interviennent aussi au moment où les familles de disparus veulent déposer une plainte pour crime contre l'humanité auprès des instances internationales.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens