Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 00:25

 

 

''Un pays qui s'arabise, se ruine !''

 

 

 

 

Radar Mardi, 28 Février 2012 10:00

Ghannouchi renvoie l’ascenseur à ses soutiens du Golfe

Le palais de Carthage pour la première dame du Qatar

Par : Rubrique Radar

La première dame du Qatar, Cheikha Mozah Bent Nasser El-Missned, va acquérir le palais présidentiel que l’ex-président Ben Ali et Leïla, son épouse, affectionnaient. Un bijou, les pieds dans l’eau à Sidi-Boussaïd, le “Neuilly” de Tunis. L’opération se fera au nom du raclage des fonds des trésors nationaux “pour relancer” l’économie très mal au point ! Tous les palais présidentiels, à l’exception de celui de Carthage, occupé par le président Moncef Marzouki, sont versés aux Domaines de l'État qui les vendra et les revenus seront destinés à la création d’emplois.
Le Qatar est le premier à se servir, certainement pour son rôle de sous-main dans la récupération du Printemps arabe par les islamistes. Ghannouchi, rentré d’exil, devait tout de suite faire un périple dans les pays du Golfe, après s’être longuement entretenu avec cheikh Hamad Ben Khalifa El-Thani, l’émir du Qatar. Tous les monarques de la région seront servis. La banque tunisienne Zitouna est ainsi vendue à la Banque islamique de l'Arabie Saoudite où Ben Ali et Leïla se la coulent douce… Retour de l’ascenseur.

 

 

 

TSA

Coup d’envoi de la réalisation du projet

Près d’un milliard d’euros pour la Grande mosquée d’Alger

 

Le contrat de démarrage des travaux de réalisation de la Grande mosquée d'Alger a été signé ce mardi 28 février à Alger entre l'Agence nationale de réalisation et de gestion de la mosquée d'Alger (Anagerma) et la société chinoise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC). Selon les termes de ce contrat, ce mégaprojet est doté d’un budget d'environ un milliard d'euros alors que le délai de réalisation est fixé à 42 mois, soit 3 ans et 6 mois.

L’édifice comprend douze bâtiments indépendants, disposés sur un terrain d’environ 20 hectares avec une surface brute de plus de 400 000 m2, à Mohammadia à l’est de la capitale, en face de la baie d’Alger. Outre la mosquée et son esplanade, qui pourront accueillir 120 000 fidèles, le contrat prévoit aussi la réalisation, entre autres, d’un minaret de 300 mètres de hauteur.
Le groupe public chinois de construction était en concurrence pour ce projet avec le groupement algéro‑espagnol constitué par Cosider (groupe public algérien), ETRHB (groupe privé algérien) et FCC Construction (groupe espagnol) ainsi que le groupement italo‑libanais composé d’Astaldi (Italie) et ACC (Liban). Le groupe algéro‑espagnol n’a pas pu décrocher le contrat en raison notamment de la crise financière qui a quelque peu fragilisé l’économie ibérique.

Ils exigent la réouverture des débits de boissons alcoolisées fermés par le wali

Béjaïa : sit-in des commerçants de boissons alcoolisées devant la wilaya

Les gérants de débits de boissons alcoolisées de la wilaya de Béjaïa, constitués en association d’hôtellerie touristique en octobre passé, sont revenus à la charge en observant, aujourd’hui, mardi 28 février, dès 8 h du matin, un rassemblement devant le siège de la wilaya. Ils exigent la réouverture des débits de boissons alcoolisées « fermés arbitrairement » par la wilaya. Quelque 488 débits de boissons alcoolisés, selon les membres de l’association, sont inscrits au registre de commerce, et plus de 200 ont été fermés sur décision de la wilaya, depuis octobre 2011, pour « défaut d’autorisation d’exploitation ». C’est d’ailleurs pour faire face à cette vague de fermetures que les opérateurs dans le domaine des boissons alcoolisées de la wilaya de Béjaïa ont décidé de se constituer en association pour défendre leurs intérêts.
Selon les membres de l’association d’hôtellerie touristique de la wilaya de Béjaïa, les débits de boissons alcoolisées sont régis depuis 1994 par un arrêté du wali no 1064/CAB 94 qui les dispense de la licence d’exploitation. Une activité, précise‑t‑on, exercée depuis sur simple registre de commerce. Depuis la création de l’association, l’administration de la wilaya a cessé de procéder à d’autres fermetures de débits de boissons alcoolisées. Mais les exploitants de cette activité commerciale ne se contentent pas de cette demi‑victoire. Ils posent aujourd’hui le problème des commerces fermés antérieurement à la création de l’association et exigent leur réouverture. « On a toujours exercé dans la légalité sans aucun problème », clament‑ils avec force.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens