Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 20:30

 

Il y a une nuance importante : personne ne déteste son pays de naissance ou d'origine. Critiquer le régime ou dénoncer le système politique ne signifie pas détester son pays ! D'ailleurs, soit dit en passant, il n'y a que ceux qui aiment l'Algérie, qui critiquent souvent le régime. Ça leur fait tellement mal de voir un si beau pays s'enfoncer dans le fanatisme étatique, la corruption, la pollution et le non-respect de l'environnement, le non respect des différences et de la diversité de ce grand pays. Qu'on se le dise !

 

 

 

 

 
 
1
La 24 (Samedi 24 Septembre 2011) 

Il était hier au stand de casbah éditions
Dilem signe “Algérie mon humour”
Par : Rédaction de Liberte

Une véritable marée humaine a déferlé, hier, sur le stand de Casbah éditions pour la signature du dernier album de notre caricaturiste Ali Dilem. “Algérie mon humour”, un jeu de mots qui renvoie à son amour pour le pays. Malgré son crayon teinté au vitriol, cela ne l’empêche pas d’avoir de l’affection pour une Algérie qu’il porte dans son cœur.
“Dilem fait des dessins incroyablement provocateurs en Algérie. Il a même fait des dessins rigolos au lendemain d’attentats à Alger. Il peut se permettre parce qu’il est Algérien”. C’est en ces termes que Plantu, caricaturiste au quotidien français Le Monde, parle de Dilem. Affable, il était tout sourire avec toutes les personnes qui ont fait le déplacement pour avoir un livre signé d’une part, et rencontrer celui qui les fait sourire chaque matin en page 24 de Liberté. Une ambiance bon enfant ponctuée par des éclats de rire.
“Algérie mon humour” (dont le prix public est de 1 200 DA), qui vient de paraître aux éditions Casbah, est un album à travers lequel “Dilem nous fait partager une énorme tendresse pour toutes les composantes de l’Algérie”. Des caricatures, parmi le meilleur cru de ses dessins. Des images qui “sont les projecteurs qui éclairent la frustration des lecteurs”.
Composé de trois parties, “La politique”, “Les Algériens” et “La main de l’étranger”, cet album, dédié à un grand caricaturiste algérien de talent, Sid-Ali Melouah, décédé en juin 2007, se décline comme une rétrospective des moments qui ont marqué l’actualité à travers la caricature nationale et internationale. Un art qu’il considère comme un métier à part entière tel un “Zorro” sans masque. Ali Dilem pointe son crayon pour croquer ce qui l’entoure, ce qui l’interpelle…, que se soit en Algérie ou ailleurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens