Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 19:07
le courrier d'Algerie 13 sept

L'ÉCOLOGIE À L'HONNEUR
  La ville de Béjaïa a abrité la semaine dernière plusieurs actions écologiques
Une louable initiative qui contribuera un tant soit peu à la préservation de l'environnement au moment où le laisser-aller se généralise de plus en plus. Axée sur des séances d'explication destinées aux enfants sco¬larisés, cette manifestation dirigée par Melle Sabirnia Sarabi, membre de l'association Tafat, avait fait le tour d'une dizaine de quartiers. En plus du jeu de question-réponse auquel se sont livrés les membre de l'équipe organisatrice, il y a eu autant de séances d'animation destinées essentiellement aux enfants, et ce dans un climat de convivialité. La manifestation a pu mobiliser plus de 400 enfants ayant pu savourer ces moments qu'ils qualifient tout bonnement «d'inoubliables» et d'extraordinaires. Des expositions et des projections vidéo ont ainsi accompagné cette équipe durant tout leur périple. Par la suite, les enfants ayant fait la vedette de la manifestation ont été conviés à participer aux différents concours ayant été organisés en ce mois sacré dans la perspective de faire contribuer ces petits écologistes et de leur inculquer une culture écologique. Les enfants ont ainsi mis la main à la patte no¬tamment dans le cadre de leur participation aux concours de dessin, travaux manuels et récupération des produits en plastiques et papier. Ces mêmes produits ont fait l'objet d'une exposition ouverte au public dans le siège même de l'association Tafat, situé au centre de la ville de Yemma Gouraya, durant la semaine dernière. Il faut noter que l'émerveillement était à son summum, d'autant que des centaines d'enfants ont pris part à la manifestation ; il y a eu aussi la présence des parents, lesquels n'ont pas manqué d'être sensibles devant les différen¬tes réalisations de leurs chérubins. D'autre part, l'autre initiative, et qui n'est pas des moindres, de¬meure sans conteste celle de l'organisation de plusieurs volon¬tariats pour l'entretien d'arbres auxquelles avaient pris part des enfants et d'autres citoyens venus de plusieurs communes. Cerise sur le gâteau, la journée mercredi, dernière journée de la manifestation, est consacrée à une fête en grandes pompes. Plusieurs dizaines de personnes sont au rendez-vous devant le siège de l'association écologiste pour assister aux remises des différents prix des¬tinés aux enfants lauréats des concours organisés, mais aussi des attestations de reconnaissance et d'encouragement remises aux établissements publics et privés ayant fait preuve de respect des règles de l'hygiène et de l'environnement. Entre autres récompenses, il y a la sélection du meilleur arbre entretenu, le quartier le plus propre et enfin des locaux commerciaux les plus propres.
 Mohand Cherif Zirem 



---------------------------------------------
el watan 13 sept
Commune de Béni Ksila : Des projets pour le monde rural
Commune de Béni Ksila : Des projets pour le monde rural

Des aides sont octroyées dans le cadre du PPDRI au profit de quelques habitants d’Ighzer Abbas et Abbad.



Des villages de la commune de Béni K’sila ont bénéficié de projets dans le cadre du programme de proximité pour le développement rural intégré (PPDRI). Ce programme, rappelons-le, est un dispositif initié par le ministère de l’agriculture et du développement rural. Il a pour but entre autres de freiner l’exode rural. Selon le chef de la daïra d’Adekar, M. Boulgalg, le village Ighzer Abbas a bénéficié d’une enveloppe de plus de 27 millions de dinars pour le financement de projets concernant les opérations collectives retenues dans ce cadre. Ce programme consiste principalement en l’ouverture de deux pistes agricoles sur 8 Km, la construction d’une cantine scolaire et d’une unité de soins avec deux logements de fonction, et enfin, la réhabilitation de l’école primaire. Par ailleurs, 4 millions de dinars sont prévus pour financer les aides pour réaliser des projets individuels. Ces projets concernent l’acquisition des ruches, d’ovins, de bovins et de caprins, le greffage d’arbustes et l’habitat rural.

L’autre localité à bénéficier des projets de développement rural intégré est le village Abbad, situé au nord-est du chef-lieu de la commune de Béni K’sila. Selon le chef de daïra, 9 millions de dinars ont été dégagés pour financer des actions d’intérêt commun. Ce responsable affirme que ces dernières concernent l’ouverture de pistes agricoles, la construction d’une salle de lecture, et la réalisation d’une salle de soins avec deux logements de fonction. D’autre part, ce PPDRI prévoit aussi la réalisation d’autres projets. Il s’agit de la plantation d’arbres fruitiers, de greffages, de l’acquisition des ruches, des ovins et des bovins ainsi que des caprins, et enfin de l’aide à l’habitat rural. L’enveloppe financière allouée pour les projets individuels est de l’ordre de 8 millions de dinars. Par ailleurs, vingt trois citoyens de la commune de Béni K’sila, viennent de bénéficier d’aides à la construction de l’habitat rural. Pour rappel, le montant de cette aide est passé, cette année, de 500 000 dinars à 700 000 dinars. « Un avis favorable a été donné pour 13 nouvelles constructions, 7 aménagements et 3 extensions de maisons dans la commune de Béni K’sila » nous dit M. Boulgalg.

Cependant, l’accès à l’aide de l’Etat pour l’habitat rural, passe par une longue procédure administrative. Après le dépôt d’un dossier au niveau de la subdivision des services agricoles, une enquête est déclenchée. Dans un premier temps, le dossier doit être validé par une commission présidée par le chef de daïra, puis transmis à la wilaya. La wilaya le transmet à la Caisse nationale du logement (CNL) qui tient un fichier national pour vérifier si l’intéressé n’a pas déjà bénéficié d’un logement ou d’une aide. Aprés renvoi des dossiers à la wilaya, des décisions d’éligibilité à l’aide de l’Etat pour l’habitat rural sont signées et transmises aux APC qui les affectent aux citoyens bénéficiaires. Selon le chargé de communication de la daïra d’Adekar, M. Hammiche, plus de 1000 dossiers sont en attente d’être traités. Et ce depuis plusieurs mois.



Par Raouf C.

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens