Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 20:33




 
1
1
L’Algérie profonde (Liberté Jeudi 13 Août 2009)

BÉCHAR
L’arganier a-t-il un avenir ?
Par : R. R.



En effet, la culture de l’arganier a connu un net recul, ces dernières années, en raison des conditions climatiques et de l’arrachage illicite.


L’arganier, qui pourrait représenter une source de revenus pour les habitants du sud-ouest du pays, et qui joue un rôle irremplaçable dans l’équilibre écologique, voire économique, est menacé d’extinction par les aléas naturels et les actes de prédation.
Le programme initié par les services des forêts de la wilaya de Tindouf consiste en la mise en terre de plants de cette espèce arboricole, sur une superficie de 20 ha, en la réalisation d’un forage hydraulique et plusieurs bassins de retenue d’eau dans la région de oued El Ma, qui compte une superficie arganière de 300 ha, avec une densité de 10 à 20 arbres/ha. Même si ce secteur accorde une grande importance à la préservation de cette espèce végétale rare, endémique, au sud-ouest du pays, cela reste insuffisant.
En effet, la culture de l’arganier a connu un net recul, ces dernières années, en raison des conditions climatiques et de l’arrachage illicite. La présence de l’arganier à Tindouf et Mostaganem pourrait pousser les habitants de ces localités à extraire son huile qui est l’une des plus chères au monde. L’arganier appartient à une famille tropicale (sapotacées) et est représentée par une espèce ligneuse du genre argania. L’argania spinosa est un arbre forestier en buisson épineux ne dépassant pas les 10 mètres de hauteur, à tronc court, tourmenté et puissant, d’une couronne très dense et ronde. Les symbioses mycorhiziennes ont une action stimulante sur l’amélioration de la multiplication minérale et la croissance de l’arganier juvénile. Ce dernier porte des endomycorhizes à arbuscules, au moment de la transplantation. Ces champignons peuvent éviter le stress hydrique et augmentent la chance de survie des plantules. Le fruit de cet arbre contient une noix dure dans laquelle se trouvent 2 à 3 graines qu’on appelle les amandous. Elles contiennent une huile comestible très appréciée, ressemblant à l’huile d’olive.
Dans son milieu naturel, les chèvres et les chameaux mangent les fruits et dispersent les noix dures avec leurs excréments. Ses noix sont alors récoltées et pressées pour obtenir une huile qui peut coûter jusqu’à 10 fois plus chère que l’huile d’olive. Très riche en acides gras essentiels et en vitamine E, l’huile d’argan est réputé pour ses propriétés hydratantes, revitalisantes et antirides. Elle est aussi idéale pour lutter contre le dessèchement de la peau. Elle adoucit l’épiderme et prévient le vieillissement cutané dû aux conditions climatiques extrêmes (soleil, vent, froid). Elle est également parfaite pour régénérer et nourrir les cheveux secs et fortifier les ongles. Par ailleurs, la population berbère offrait l’huile d’argan, accompagné de miel en signe d’hospitalité aux invités.

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Écologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens