Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 22:07



 
source: Jour d'Algérie 2-06-09

Lieux Médisants

Voilées et dévoilées

Assurément le voile fascine. Quand un étranger débarque à Alger, c’est le voile des femmes qui attire son attention en premier lieu. Du moins ses impressions de voyage lorsqu’elles sont consignées dans un article de presse le confirment. Exotisme, mal d’orientalisme ? Il est pour le moins curieux qu’on ne fasse pas la moindre allusion au port du blue-jeans et du pantalon moulant, du reste assez massif et visible. Enfin, nous ressemblons étrangement à cet étranger dans sa propension à ne remarquer que ce pan de tissu qui revêt le corps féminin. Lui, assurément, il ne veut pas voir dans quelle mesure nous lui sommes proches. Et quant à nous, nous ne voulons pas faire le jeu des islamistes. L’histoire du voile existe pourtant. (Je vois de là les récriminations et les protestations que les lignes suivantes ne vont pas manquer de soulever). Eh bien, disons que l’Occident a fait croire que le voile est d’origine islamique. Et le monde musulman n’a pas essayé de le contredire. La vérité est que le voile est d’origine païenne. Mais il fut longtemps par la suite chrétien. Oui, le voile était le symbole même de la chrétienté. Voilà une filiation intolérable et insupportable pour les deux religions monothéistes. Ses ressortissants respectifs ne peuvent se revendiquer d’une même symbolique. Il faut y ajouter cette autre vérité : le voile est en partie liée à la virginité. D’où du reste son origine religieuse. C’est sous le voile qu’apparaît la Vierge Marie. L’écharpe de tissu, symbole de la pureté et de la chasteté, couvre d’abord le corps de la vierge. Le voile, pensent les psychanalyses, est l’équivalent symbolique de l’hymen. Celui-ci est d’ailleurs appelé en arabe «hidjab -al- bûkûriyya» (littéralement «le voile de la virginité»). Vêtement sexué s’il en fut, le voile que revêt la femme doit aussi empêcher la ressemblance avec l’homme. Toute ressemblance avec lui implique égalité. Mais le tabou de la virginité est tombé en Europe et avec lui les exigences vestimentaires. S’il est vrai que chez nous l’islamisme n’a pas inventé le voile, il n’en reste pas moins qu’il l’a ravivé. Il est réapparu dans un contexte d’insécurité généralisée en même temps que le barreaudage des maisons. Ce qui est intéressant de relever c’est cette tolérance à l’égard de ces tenues à la limite de la provocation qu’arborent les dévoilées et qui passent pour être totalement «subversives». Pourquoi malgré un conservatisme social des plus plombés, on ne semble pas tellement dérangés outre mesure par la manière dont les jeunes filles essayent de traduire dans les faits – ou dans leur corps – leurs capacités de séduction ? J’ose avancer l’explication fonctionnaliste. C’est que le pantalon blue-jeans moulant les jambes de la jouvencelle participe de la mise en spectacle de la virginité. Tout se passe donc comme si le blue-jeans se substituait au voile pour exprimer l’état du célibat. Tout compte fait, tout peut être toléré en pays d’islam pour peu qu’on poursuive un but de mariage. Ces habits-là, validés du reste par les familles, et qui à première vue choquent, ont pour but de

«choquer» l’éventuel époux. Si le projet aboutit, on troque le jean contre une jupe ou un pantalon plus clean. Le dévoilement, s’il a l’air de se produire physiquement, ne s’accompagne pas pour autant d’un dévoilement mental. Le voile subsiste en dépit de son éclipse. L’ordre social est maintenu car les nouveaux vêtements n’y dérogent pas. En dehors des heures d’études ou du boulot, on est cloîtré à la maison. L’insertion de la femme dans le circuit du travail via la scolarisation renforce certes sa position sociale. La voilée joue à la dévoilée, elle peut conduire comme l’homme la voiture et la dévoilée joue à la voilée en lavant tout le temps la vaisselle. Il reste que le poids du nombre, qui induit la généralisation du jeans, renforce encore la tolérance vis-à-vis des plus âgées des dévoilées, vieilles demoiselles, divorcées etc.

Par Larbi Graïne

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens