Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 22:59
source: http://bahiaben.jimdo.com/mokrani/

 

Historique:
Un des ancêtres des Mokrani, Si Ahmed ben Abd-er-Rahman, fonda, au XVIe siècle, un petit royaume kabyle, dont la Kalâa des Beni Abbas devint la  capitale. Le fils de ce dernier, Abd-el-Aziz, est le guerrier intrépide et chevaleresque, tant vanté par Marmol, qui succomba glorieusement en défendant son pays contre l'agression des turcs, après s'être allié avec les espagnols de Bougie.
Ensuite reigna Amokran, dont le titre de grand ou de chef  servit désormais de nom patronimique à tous ses descendants. Son fils, Sidi Nacer, lui succèda vers l'an 600 de notre ère, mais il fut assassiné par ses propres sujets, et, avec lui, disparut la petite royauté kabyle de la Kalââ des Beni Abbas.
Sidi Nacer laissait plusieurs enfants. L'un deux, nommé Sidi Betka (nous ignorons s'il était l'aîné de la famille), fut sauvé par les Hachem, fidèles serviteurs de son père infortuné, qui le conduisirent en sûreté dans la Medjana, où il devint la souche de la famille féodale des Mokrani, qui habite encore ce pays. Un autre enfant fut emporté par sa mère dans la vallée de Bougie, à Amadan, dépendance de la tribu des Beni Bou Msaoud, sur la rive gauche de la  Soummam, à sept lieues environ de la ville de Bougie. C'est là, que de son côté, cet enfant, nommé
Mohammed Amokran, grandit et ne tarda pas à acquérir une certaine influence sur le peuple kabyle, en raison  de son illustre origine et des vertus religieuses dont il était doué lui-même. - Le chef de la garnison turque de bougie entra  en relations avec Si Mohammed Amokran, et dut lui prodiguer toutes sortes de faveurs, car la tradition locale rapporte que le saint marabout abandonna la zaouïa qu'il avait fondée chez les  Beni Bou Msaoud, pour venir habiter Bougie, où il continua à résider jusqu'à sa mort.


L'ORIGINE ET L'HISTOIRE DE LA FAMILLE MOKRANI DE DJIDJELLI:


Leur Aïeul était LE SULTAN SIDI NACER MORT EN 1630


Il a laissé 4 garçons:

    - le 1er garçon SIDI BETKA de MEDJANA mort en 1693
    - le 2 ème garçon SIDI BOUTAMZINE, ZAOUIA TAMZANIA à CACHEROU,  mort en 1685

    - le 3éme garçon SIDI M'HAMED AMOKRANE l'aïeul de la branche djidjellienne

    - le 4éme garçon SIDI MOHAMED AMOKRANE resta avec sa mère chez les BENI MESSAOUD à AMADEN et s'installa par la suite à BOUGIE,  son tombeau se trouve sur le mont Gouraya.


Les Mokrani de Djidjelli, Babord, Tababort, Ferdjioua, Beni Siar.

 

Sidi M'Hamed Amokrane est arrivé à Djidjelli en 1631.

Au moment de l'expédition du Duc de Beaufort en juin 1664, leur aïeul fit réunir  toutes les tribus locales, les réconcilia en vue de la lutte pour le djihad et par la même occasion, il fit appel à toute sa famille du Sahel ainsi qu'aux Ben Cheikh Ali de Collo. Il s'installa à Djebel Aiouf avec ces compatriotes pour attaquer une troupe de corvée de 600 hommes commandée par Gadaigne et Vivonne. Lors de ce combat eut lieu le décès du Marquis de la Chatre et du Capitaine de Régiment de Navarre Sainte Marte, ainsi que le Lieutenant de Picardie Girardier, qui fut blessé à mort.


L'expédition dura de juin à Novembre 1664. Avec la participation des turcs, ils obligèrent les français à remettre les voiles, à quitter Djidjelli en abandonnant près d'un millier de leurs soldats qui firent ensuite souche à Djidjelli.


Depuis, Sidi M'Hamed Amokrane  était considéré comme le grand sauveteur et le grand protecteur de la ville.

Selon la légende, il était venu de Bougie sur un tapis volant! Il s'installa à la porte de l'ancienne ville dans sa famille, chez Fadel Amokrane (progéniture du Sultan Fadel Amokrane tué par les turcs en 1553). Il est le fondateur de la Zaouïa dont ils devenu le marabout.



Voici une carte postale ancienne datant de 1904 représentant le mausolée de Sidi Betka. Sidi Betka, patriarche des Mokrani de la Medjana, est décédé en 1692. Il était le frère de Sidi M'Hamed Amokrane, patriarche des Mokrani de Djidjelli, et de Sidi Mohamed Amokrane, patriarche des Mokrani de Bejaïa.






Mausolée du Marabout Sidi Mohammed Amokrane de Bejaïa

Carte postale ancienne


Photo récente

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Bgayet-Jijel-Setif
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens