Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 21:52


C'est seulement maintenant que le pouvoir central ingrat réalise que cette région des Iflisen Umellil avait été oubliée depuis 47 ans  ! Une région qui pourtant était parmi les premières à s'engager dans le combat libérateur contre le colonialisme, avec un premier maquis dès les années 1945 (Krim Belkacem). Elle avait payé un lourd tribu, et ses forêts rasées au napalm et au phosphore.



DDK
Il en a fait la révélation hier lors de son second passage dans la wilaya de Tizi-Ouzou ''Draâ El-Mizan sera promue au rang de wilaya déléguée'' .

La salle de cinéma El Maghreb de Draâ El-Mizan a été trop exiguë pour contenir la foule venue de tout le versant sud de la wilaya et des autres régions écouter Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND et Premier ministre, dans un meeting rentrant dans le cadre de la campagne électorale de la présidentielle de jeudi prochain. Il y avait beaucoup de monde à l'extérieur de la salle. Il a fallu placer un écran géant pour permettre à tout le monde de suivre cette halte historique. C'est le directeur de campagne du candidat indépendant Abdelaziz Bouteklika, en l'occurrence El Hadi Ould Ali, qui a prononcé l'allocution dans laquelle il a remercié tous ceux qui sont venus honorer de leur présence Ahmed Ouyahia. "Nous saluons tous ceux et celles qui sont dans la salle et à l'extérieur d'avoir répondu à notre invitation afin d'accueillir Si Ahmed Ouyahia, homme humble, digne et vaillant à la fois", a-t-il clamé fort sous les youyous et les applaudissements avant que la salle n'écoute l'hymne national et n'observe une minute de silence à la mémoire de tous les martyrs. Et l'orateur de fustiger ceux qui ont souillé l'emblème national en le remplaçant par un morceau de tissu noir. La parole est ensuite donnée à Ahmed Ouyahia. Celui-ci, enveloppé dans un burnous blanc qui lui a été offert par les organisateurs égal à lui même et dans un kabyle châtié, a été vivement ovationné. D'emblée, il brosse un tableau historique de la Kabylie en commençant par Fadhma n'Soumer, Ahmed Oumerri avant d'évoquer les autres, à savoir les colonels Ali Mellah, Amar Ouamrane, Krim Belkacem, Salah Zamoum, Ali Zamoum, Si Moh Nachid, Si M'Hamed Yazid et bien sûr Slimane Dhilès (encore en vie). Il évoque Farid Ali, car c'est avec sa chanson phare "A Yemma Aâzizen" qu'il a été accueilli sans oublier les autres. "Nous savons que cette région c'est-à-dire le versant sud de la wilaya est quelque peu oubliée. Mais, on doit oublier que beaucoup de choses se font pour lui donner l'essor escompté", a-t-il souligné. Et de dire : "Pourtant, elle a donné sept colonels.” Pour Ahmed Ouyahia, depuis l'Indépendance, la Kabylie est politisée. "Des évènements douloureux ne l'ont pas laissée sereine", a-t-il constaté en évoquant avril 80, puis la période 2001 à 2002. Au passage, il s'incline à la mémoire des martyrs du Printemps noir. En évoquant le terrorisme qu'il désigne de "Vourrourou", hibou en kabyle, il a dit : " Ceux qui sont dans les maquis doivent déposer les armes et revenir parmi nous. Ceux qui refusent, nous les combattrons avec les armes". Sur ce, Ahmed Ouyahia a rendu un vibrant hommage aux patriotes et toutes les forces vives de la nation. Parlant, des deux grandes réalisations de Bouteflika qui ont ramené la paix et la sérénité dans le pays, il a évoqué les deux référendums organisés pour la concorde civile et la réconciliation nationale. L'orateur a ajouté que des projets ont été initiés par le candidat Abdelaziz Bouteflika dans tous les domaines pour la région, à savoir la pénétration du gaz, de l'eau potable, des routes même dans les villages les plus reculés du Djurdjura. "N'ayez aucune crainte, Bouteflika vous a gardé dans les caisses cent quarante milliards de dollars et la dette algérienne a été payée", a-t-il confié à l'assistance. Donc, a-t-il conseillé, "il faut évacuer le mot Ulach, il n'y a rien. Il y en aura. Nous sommes convaincus qu'avec vous, c'est la prospérité qui nous attend et qui attend notre pays". Dans ce discours, il s'est attaqué contre ceux qui ne font que de la surenchère et de la spéculation. "Ceux qui veulent faire de la politique sont invités à sortir sur le terrain et non à rester dans les salons" a-t-il martelé avant de prononcer la phrase "l'argent sale et la politique sale". Ce qui est attendu par l'assistance est sorti de la bouche du premier ministre. "Nous avons évoqué hier, aujourd'hui. Je n'oublierai pas de parler de demain. Draâ El-Mizan est wilaya déléguée. Il est temps de penser à ce découpage pour rapprocher les citoyens de l'administration. Elle aura des programmes de développement comme toutes les autres régions du pays. Bouteflika est pour la prospérité de toute l'Algérie", a-til terminé avant d'appeler au vote massif sous les applaudissements chaleureux de la salle et de l'extérieur. Amar Ouramdane

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens