Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 23:30

el Watan

Ammal : Assirem, une association à vocation multiple

L’association Assirem de Ammal, dans la wilaya de Boumerdès, redouble d’efforts et tente d’investir d’autres domaines que la culture, comme l’environnement par exemple. Assirem œuvre par ailleurs pour que tamazight ait toute sa place dans le système éducatif à l’échelle locale.

 

Elle plaide pour l’enseignement « dans les règles de l’art » de la langue amazighe à tous les niveaux de l’enseignement comme le stipule la loi. Dernièrement l’association a saisi par écrit différents ministères dont ceux de l’Education, l’Enseignement supérieur et la Culture. Comme elle a écrit au Premier ministre afin de l’interpeller sur le devenir de l’enseignement de tamazight et sa prise en charge effective par les services de l’Etat. Selon M. Charef, président de l’association, note que « les élèves, qui suivent pourtant des cours de tamazight dans le cycle moyen n’ont pas la possibilité de le faire au lycée pour absence d’enseignants ».

M. Charef explique que cela les pénalisent doublement : « En les empêchant d’approfondir leurs connaissances en tamazight et de pouvoir faire des études supérieures dans ce domaine ». Cela met l’enseignement de tamazight dans un cercle vicieux. D’un côté il y a un déficit en enseignants et d’un autre il y a l’impossibilité pour les futurs bacheliers de se former dans le domaine à l’université parce que n’ayant pas suivi une formation de base au lycée. La population de toute la région de Ammal impute « l’entière responsabilité de cette situation à la direction de l’éducation et au ministère de tutelle qui ne pourvoient pas le lycée de Béni Amrane en enseignants ». Dans le domaine de linguistique ASSIREM prépare un grand projet sur le lexique botanique.

Les initiateurs du projet comptent recenser toutes les plantes qui poussent dans la région pour les inscrire dans un recueil-dictionnaire en précisant leurs utilités médicinales. L’association dénonce en outre le refus de baptiser des édifices publics au nom des personnages historiques berbères. L’association a aussi interpellé les opérateurs de téléphonie, fixe et mobile, pour l’introduction de la langue amazighe dans leurs systèmes pour que les berbérophones ne se sentent pas exclus. Cela s’ajoute bien entendu aux activités annuelles de l’association telles que la remise des prix aux meilleurs élèves, l’organisation de tournois de football, la participation dans les différents festivals de la chanson et poésie amazighes, des célébrations des dates importantes.



Par Hamid D



Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Kabylie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens