Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 23:57


Aẓru n ṬṬhuṛ

Dduṛ yezzin i wayyur
Nuggwad agefur
Deg udrar tebda tyita


Tt-xilek ay Aẓru n ṬṬhuṛ
Asensu-k mechuṛ
Illi-k fellaγ d ameksa


Seg-wasmi ncereg lebḥuṛ
Ur nelqwiḍ azemur
La neddahin s lkuẓa


Lezzayer ḥekmen laεṛuṛ
Bedden γaf ṣṣuṛ
W'ur neliz ad yaγ laxla


Ukerdis



(yelez : yefṛaḥ)


Aẓru n ṬṬhuṛ (Azrou N’thor), un pic de 1 850 mètres d’altitude qui domine la région d’Iferhounène,


offre un lieu de
tourisme et de villégiature où l’on peut se détendre et s’éloigner du stress et des tensions.

C’est dans une ambiance festive que certaines régions de Kabylie, particulièrement celle d’Iferhounène, célèbrent les fêtes traditionnelles qui s’organisent chaque année autour des lieux saints et autres mausolées.
Un peu par croyance, un peu pour ramener de la joie à un quotidien morose. C’est ainsi qu’on va honorer Azrou N’thor, un pic à 1 850 m d’altitude qui domine de toute sa splendeur la région d’Iferhounène. Le lieu, réputé pour sa beauté naturelle, attire de nombreux visiteurs et pèlerins. C’est que là-haut, on se sent tout près du ciel, la vue se dégage et s’étend jusqu’à Azazga, au nord, et à Larbaâ Nath Irathen, au sud-ouest, à Akbou, à l’est, et jusqu’aux environs de Bouira, au sud-est. C’est merveilleux ! L’endroit réserve des paysages de rêve pour ceux qui savent regarder avec les yeux du cœur. Tous les chemins montent et les yeux portent très loin sur les hauteurs et villages qui s’accrochent en grappes sur les crêtes. Cette fête traditionnelle, assensi, qui revient chaque été, au mois d’août, réunit des gens venant de toutes parts, de la région et d’ailleurs.


Azru n'Thor (le rocher du Zénith) est ce saint (Agurram) décédé, il y a plusieurs siècles, sur ce mont de 1883 m d'altitude dans l'après-midi .  Bienfaiteur, disait-on, on l'a honoré en bâtissant une Taqubet (mausolée) sur le lieu même où il est mort et qui porte son nom. Ainsi et chaque été, pendant les trois premiers weeks-ends du mois d'août, les villages de Aït Atsou, Zoubga et Aït Abdellah organisent à tour de rôle «Asensi ou asensu » ou l'offrande.
L'organisation d'une offrande ou Assensi, comme on l'appelle ici à Aïn El Hammam, en l'honneur d'un saint est une pratique vieille de plusieurs siècles. Elle est courante dans tous les villages de la région où il existe des mausolées.


Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Kabylie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens