Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 22:49

source: http://sefraber.com/php_creations/sefraber/cms/content/view/35/69/

Noufel Bouzeboudja

 
Écrit par SEFRABER   

 





Bouzeboudja Noufel est né le 28 octobre 1981 à Tizi Ghenif, région située à environs 55 kilomètres de la ville de Tizi Ouzou, en Kabylie. De père et de mère enseignants, il était toujours moyen dans ses études. C’est au lycée qu’il développa une passion pour la poésie.

En 2000, il obtint son baccalauréat pour étudier la langue et la littérature anglaises à l’Université Mouloud MAMMERI de Tizi Ouzou. Ses activités, au sein de cette dernière, ne se sont pas seulement centrées sur l’acquisition du savoir, mais aussi sur l’organisation socio pédagogique, étant membre du comité des étudiants.

Au bout de quatre ans d’études, il est membre de la première promotion ayant soutenu en option « Arts dramatiques » en la langue anglaise, ceci en montant une pièce de théâtre intitulée : « The Voice of Truth » qu’il a lui-même écrite et où il a eu à jouer un rôle, celui du « fils ». Par la suite, il a aussi joué dans la pièce intitulée : « Richard III ».

C’est durant ses études universitaires qu’il a découvert sa passion pour la lecture et l’écriture. Il a découvert les : Feraoun, Djaout, Mammeri, Dib, Ben Djeloun, Kateb… Ceux-là, l’ont beaucoup impressionné de par leur volonté de se frayer une identité littéraire unique, marquée par tant de déchirements et de frustrations.

Il a   participé à plusieurs récitals dans son pays et ce en plusieurs langues puisqu’il écrit aussi bien en Français, qu’en Tamazight, en Arabe et en Anglais. Il est, actuellement, enseignant au département d’Anglais de l’Université Mouloud MAMMERI de Tizi Ouzou et a été, en décembre 2006, lauréat du concours de poésie organisé par le Centre Culturel Français d’Alger (CCF).

Son dernier Roman "ESPOIRS DECHUS"  vient d'être  édité  en France  aux  Editions  Franco-Berbères  , 

A Thaddart , en Kabylie , à cause  d’une grève, Méziane rentre  plus tôt du travail et surprend sa femme H’djila en plein ébat avec son frère Omar.

Dans ce livre, Noufel Bouzeboudja , nous  dresse  un brillant tableau de la société en Kabylie.
Texte  fort, émouvant, philosophique qui porte un regard pertinent et acerbe sur les vicissitudes humaines qui empêchent le progrès, l’épanouissement de soi .

C’est  une  immersion  totale et réussie  dans une  société qui échappe à  notre ethnocentrisme occidental.

Morad, qui donne  son nom  au héros de la deuxième partie dans un style  distique, fait s’opposer une  société maghrébine quasi médiévale ( très religieuse, qui condamne la femme adultère au bannissement,  importance de la rumeur ,chef de village  tout puissant et corrompu.)  à la  même société, une  dizaine d’années plus tard , qui a  envie de s’ouvrir : Culturellement :

 ( symbolisée par la construction d’une école  Economiquement : ( symbolisé par la construction d’une route et l’acheminement de l’électricité )  Socialement : (envie de rébellion contre le chef)

Tout  est contenu dans  ce livre (  amour-culture-lyrisme-

Philosophie de la vie- questionnement religieux-exotisme.)

 (  e

 

visiter le site de notre  auteur : http://noufelbouzeboudja.free.fr/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens