Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 21:13

Al Khabar 01/02/09

 
 

Deux morts et 30 blessés au deuxième jour des affrontements

 

La ville de Berriane, wilaya de Ghardaïa, se trouve dans une situation préoccupante, ainsi au second jours des affrontements deux personnes sont mortes et 30 autres ont été blessées, dont 5 éléments de la police et de la gendarmerie nationale, sans compter la destruction de nombreuses habitations et locaux commerciaux.

Même si les services de sécurité avaient collecté, depuis plusieurs mois, des armes à feu qui étaient en possession des citoyens, le deuxième jour des affrontements a été marqué par deux événements de tir d’arme à feu tuant une personne et en blessant deux autres grièvement.
Le wali de Ghardaïa a été obligé, sous la menace de dégradation de la situation, d’annoncer le couvre feu et ce, du vendredi soir au samedi matin, après l’échec des services de sécurité à réouvrir la Rn1, qui a été fermée par les manifestants plus de six heures en moins de vingt quatre heures.
Les affrontements durant le deuxième jour ont fait un mort, selon une source de la sûreté de la wilaya de Ghardaïa. Nous apprenons d’une source du Front des Forces Socialistes, FFS, que dans la soirée du vendredi, un jeune, ne dépassant pas les 16 ans, a trouvé la mort suite à son agression dans son domicile, situé dans la cité Baba Saad, avant d’être jeté de la terrasse de la maison.
Les commerçants de la ville ont fait une grève, hier, répondant à l’appel des notables locaux  lancé avant-hier. Un communiqué au nom d’un groupe de notables a condamné la situation actuelle et ils ont réclamé une commission nationale d’enquête pour chercher après les raisons de cette situation, depuis le déclenchement des échauffourées le 19 Mars 2008, poursuivre les tueurs et juger le chef de daïra, accusé par le communiqué de «partialité».





-------------------------------
TSA 30/01/09

Les affrontements de Berriane ont fait sept blessés : le RCD redoute le « pire »

Par  rafik tadjer , le  30/01/2009  |  

Les émeutes qui ont éclaté aujourd'hui entre les deux communautés Mozabite et Chambi à Berriane dans la wilaya de Ghardaïa ont fait sept blessés, selon un bilan officiel fourni par l'agence APS. Les forces de l'ordre sont intervenues immédiatement et d'importants renforts des services de sécurité ont été dépêchés vers cette localité, selon la même source.

Dans un communiqué, la section de Berriane du RCD dénonce les « mesures approximatives » prises par les autorités après les émeutes sanglantes du 19 et 20 mars 2008. « Depuis la rentrée scolaire il ne se passe pas un jour où des élèves des deux lycées du quartier Madagh sont la cible de jets de pierres les mesures approximatives prisent par les responsables n'ont fait qu'aggravé la situation qui devient de plus en plus tendu, mais aussi le café Mazigo situé au grand rondpoint de la route nationale n°1 qui est ciblé souvent par des jets de pierres. La situation s'est beaucoup aggravée, notamment ces deux dernières semaines, où plusieurs citoyens ont été tabassés sans qu'il n y ait aucune suite ou arrestation des auteurs qui sont souvent identifiés par les victimes ! », souligne le Parti de Saïd.

«En ce moment et après 4heures de l'éclatement des émeutes les affrontements continuent et la situation laisse à craindre le pire à la tombé de la nuit. », conclut le communiqué publié vendredi en début de soirée.

---------------------------------------

Algérie : nouvelles émeutes à Berriane entre Mozabite et Chambi

Par  sonia lyes , le  30/01/2009  |  

Des émeutes entre les deux communautés Mozabite et Chambi ont éclaté aujourd'hui juste après la Prière du vendredi dans la daïra de Berriane à quelques kilomètres au nord de Ghardaïa, a appris TSA de sources locales. Selon des témoins, deux maisons appartenant à des mozabites et situées dans le quartier Baba Saad, non loin du commissariat de la ville, ont été brulées.

On ignore si ces affrontements ont fait des victimes. Les services de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les clans rivaux. En mars dernier, les violences aveient fait plusieurs victimes. « En réalité, les provocations n'ont jamais cessé depuis la rentrée scolaire. Des lycéens mozabites sont régulièrement agressés », indique un témoin à TSA.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens