Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 22:06
Dans Le Courrier d'Algérie 7/01/2009

BÉJAÏA COMMUNE DE TIBANE
  La protection de l’environnement à l’ordre du jour
C’est plus qu’une bonne initiative de se consacrer à la protection de l’environnement, à l’heure du laisser-aller généralisé. La commune de Tibane, située à 50 kilomètres au sud-ouest de la ville de Béjaïa, dans la vallée de la Soummam , a fait du respect de l’environnement l’une de ses préoccupations majeures. Cela ne pouvait voir le jour sans la bonne volonté des villageois, mais aussi grâce au bon travail du président de l’A.P.C, réélu pour la deuxième fois successivement. Il y a quelques années, les habitants de la région et des communes limitrophes se plaignaient des « décharges sauvages » et des odeurs nauséabondes, au point où les gens qui passaient par là, à bord de leur véhicule, étaient, souvent, contraints de fermer les fenêtres pour ne plus subir les désagrément d’un laisser-aller qui avait atteint son paroxysme. Cette situation a poussé les comités des villages à mener nombre d’actions pour sensibiliser la population et oeuvrer dans le but d’instaurer, même progressivement, une culture de respect de l’environnement. Une louable initiative. En outre, il y a eu l’interpellation des pouvoirs publics à plusieurs reprises. Tous ces bons gestes n’ont pas pu changer l’ordre établit, comme si c’était une fatalité inchangeable. Il a fallut l’arrivée du nouveau Maire à la tête de la municipalité pour que les choses bougent dans le bon sens. Le premier magistrat de la commune, a d’abord, procédé à l’élimination pure et simple des décharges d’ordures anarchiques, qui étaient un véritable danger pour la santé publique. Par la suite, il a installé, aux quatre coins de la bourgade, plus d’une dizaine de grandes poubelles mobiles. Ces poubelles construites selon les normes internationales de la protection de l’environnement sont déversées loin des habitations, chaque fois qu’elles sont pleines, et ce, une fois tous les trois jours. Avec le temps, les citoyens ont acquis de nouvelles habitudes, en se contentant de jeter leurs déchets ménagers dans des endroits spécifiques. Une chose qui a encouragé la municipalité à fournir plus d’effort afin de respecter d’avantage la nature. C’est dans le sens de cette optique, qu’un projet d’envergure sera finalisé incessamment. Il s’agit d’un pont en ciment qui couvrira un oued. Cette réalisation permettra, non seulement d’éviter les inondations hivernales, mais aussi couvrira définitivement les eaux usées qui sont longtemps restées une tache noire pour la région. Protéger l’environnement, n’est en fin de compte, qu’une simple question de volonté. Toutefois, beaucoup de choses restent à faire dans ce secteur à Béjaïa et dans toutes les autres régions du pays. La commune de Tibane est un exemple pour toutes les municipalités qui souhaiteraient se consacrer, sérieusement, à la sauvegarde de la nature et le respect de l’environnement.
 Mohand Cherif Zirem 

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans Écologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens