Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 20:33
DDK 28/12/2008

Belkacem Lounès, président du Congrès mondial amazigh, à Béjaïa
“ Yennayer doit être une journée nationale ”

Cette journée, appartenant à tout le peuple algérien, doit être reconnue officiellement par l’Etat, d’autant plus que ce dernier avait promis cela lors des derniers accords avec les Arouchs.

Lors d’un point de presse animé dans la matinée du samedi au niveau de l’hôtel Thiziri de Béjaïa, en présence de certains membres du Congrès mondial amazigh, Belkacem Lounès, président du CMA, a fait un bref aperçu de la situation que vivent les Imazighen à travers le monde et a communiqué des décisions arrêtées au dernier congrès qui s’était tenu à  Meknes au Maroc.  Parmi les revendications de cette ONG, il y a lieu de signaler l’exigence d’instituer la journée de Yennayer chômée et payée.  Cette journée, appartenant à tout le peuple algérien, doit être reconnue officiellement par l’Etat d’autant plus que ce dernier avait promis cela lors des derniers accords avec les Arouchs.

Cette revendication qui a tout le temps été mise en avant par tous les militants de la cause amazighe, notamment par les lycéens dernièrement rapportée par notre journal, reste légitime à tous points de vue. Par ailleurs, il s’est étalé sur l’enseignement de tamazigh qui continue à subir une régression flagrante au moment même où plusieurs diplômés sont au chômage et ceux qui l’enseignent ne trouvent aucun écho auprès des pouvoirs publics pour une réelle prise en charge. Enseignée dans 16 wilayas du pays à son institution dans les écoles il y a de cela plus d’une dizaine d’années, elle ne l’est plus qu’à travers cinq à six wilayas alors que cette langue a changé de statut en passant à celui de langue nationale. Concernant l’organisation du dernier congrès au Maroc, le narrateur a déploré le refus de l’Agérie d’accueillir cette manifestation alors que tamazight est la deuxième langue nationale du pays, or le Maroc qui n’a pas érigé cette langue au statut de nationale a accepté que les Amazighs tiennent leur congrès dans la ville de Meknes.  D’un autre côté même si le Maroc alloue une subvention importante à l’Institut royal de la culture amazigh, chose que ne fait pas l’Agérie pour le Haut-Comité à l’amazighité, les deux pays, à l’instar d’ailleurs des autres pays où vivent une majorité d’amazighs, très loin de promouvoir ou de prendre en charge cette langue maternelle de tout un peuple.  D’ailleurs pour le cas de la Libye où les militants, ayant assisté au dernier congrès tenu au Maroc, ont fait l’objet d’intimidations et d’un appel au lynchage par les les autorités du pays, le conférencier a promis de saisir les instances internationales de défense des droits de l’Homme et d’ester en justice le Président Kadhafi.  Ce dernier qui se permet de jouer au fédérateur des Touaregs est mal placé, du moment que dans son pays, le prénom de Massinissa a été refusé par l’Administration à l’un de ses concitoyens.  En conclusion de sa conférence il a rappelé que le CMA légitime est celui qu’il préside et qu’administrativement tout le prouve tout en disant que la justice sera saisie pour mettre un terme aux agissements du groupuscule qui a été élu dans la salle d’attente d’un aéroport.

A. Gana

Partager cet article

Repost 0
Published by iflisen - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La confédération des Iflisen Umellil
  • : Un des objectifs est de reconstituer la grande confédération qui regroupait les 14 aarchs des Iflisen Umellil avant la colonisation française. Le but est de rétablir les liens interrompus et de promouvoir la solidarité inter-arche. Nous visons également à consolider les liens entre la diaspora et leur région d'origine. Réecrire l'histoire des Iflisen et préserver leur patrimoine matériel et immatériel .
  • Contact

Recherche

Liens